Amor Blitz / Ta Jalousie Est Un Drone
[October Tone Records / La Souterraine]

7 Note de l'auteur
7

Amor Blitz - Ta Jalousie Est Un DroneNouveau venu sur la scène hexagonale, Amor Blitz fait partie de ces groupes du moment qui essaient de conjuguer des textes en français à des compositions pop, tendance « surf » pour les plus légers des auditeurs, « garage » pour ceux qui privilégient l’énergie brute ou « psyché » pour les enfants bercés par les sons 70’s de la discothèque de leurs parents. Un exercice de style qui a longtemps valu à toutes tentatives de sévères châtiments : l’usage de la langue maternelle était réservée soit à la variété de plus ou moins mauvais aloi, soit à quelques mercenaires qui ont alors développé une esthétique singulière dans le sillage de Taxi Girl et consorts – une sorte d’électro-chic en carton pâte typiquement Made in France.

Depuis l’affranchissement d’Aline et l’éclosion d’un nombre incroyable d’artistes qui s’émancipent crânement dans le sillage des succès populaires de La Femme et Grand Blanc, les groupes français ne se distinguent plus de leurs homologues anglo-saxons par le style, mais uniquement par le propos. Le premier album des Strasbourgeois, Ta Jalousie Est Un Drone (tout un programme !), se pose de fait comme une alternative aux disques à la coule d’un Mac DeMarco, aux chewing-songs de The Drums et aux brûlots de Parquets Courts.

Dès le morceau-titre, le trio saute à deux pieds sur la pédale d’accélérateur pour ce qui constitue le moment de bravoure de leur premier album co-réalisé par Octobre Tone Records et La Souterraine. On imagine que ça doit défourailler en concert et qu’il y a de quoi se démener dans un pogo bien régressif (pléonasme). Bien lancés, les garçons ne ralentissent pas l’allure avant de sentir une pointe d’essoufflement. C’est toujours le problème de ce style : quand les jambes commencent à fatiguer, l’esprit reprend le dessus pour décortiquer la structure des chansons. Et comme la formule basse-batterie-guitare est simpliste, l’auditeur se met à écouter les paroles avec attention. La bonne surprise chez Amor Blitz, c’est que les textes d’Emmanuel Szczygiel tiennent la route, en prêtant une dimension presque poétique à des thèmes faussement naïfs. Sur ce point comme sur le reste, le trio est emblématique de cette génération Y qui assume l’héritage et se le réapproprie sans complexe.

Tracklist
01. Ta Jalousie Est Un Drone
02. Mayday
03. Antidote
04. Dracula Pacifique
05. Un Bain De Lumière
06. Gloria
07. Le Hacker
08. La Transcendance
09. Safran
Écouter Amor Blitz / Ta Jalousie Est Un Drone

Liens
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Destroyer / Ken
[Merge Records]

Depuis plus de vingt ans que Dan Bejar préside en marge de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *