Belly est bientôt de retour : voici le premier single

Belly - DoveDans le grand théâtre des reformations, celle de Belly, déjà signalée l’an dernier, n’est ni la plus attendue ni la moins intéressante. Auteur de deux albums assez irréprochables, Star et King, en 1993 et 1995, le groupe de Tanya Donelly a été épargné par le retour de flamme associé aux groupes à guitares de l’ère brit pop (les Belly sont américains) pendant laquelle il a sévi.

La qualité de ses singles et le talent de sa leader éprouvé au sein des Throwing Muses puis des Breeders, mériteraient un peu plus d’attention que celle reçue à l’annonce de leur reformation il y a deux ans. Cela n’a pas empêché le groupe d’effectuer avec un certain succès une tournée de « réunion » et d’entrer aussitôt en studio pour enregistrer un troisième album soutenu par une communauté de pledgers nostalgique. Dove, le nouvel album, est désormais confirmé pour une sortie le 4 mai 2018, qui s’accompagnera d’une tournée promotionnelle, américaine pour le moment, d’une dizaine de dates. Comme c’est la tradition dans le financement participatif, le projet s’accompagne de « mises à jour » multiples, de posters, flyers, et autres goodies (tee-shirts,…) qui s’arrachent – ou on l’imagine – dans la communauté des fans du groupe. On a ainsi pu accéder outre à la tracklist du CD à la mise en récompense des paroles manuscrites des nouvelles chansons. Pour les sympathisants et pledgers amateurs (dont on est), les choses sérieuses ont commencé avec la découverte de la pochette de l’album, plutôt colorée, et évidemment la mise en ligne d’un premier single.

Si ce morceau, Shiny One, n’a pas tout à fait la puissance et l’évidence de Feed The Tree ou Gepetto, on y retrouve la patte de Tanya Donelly, son grain de voix irrésistible, et sa capacité à arranger les guitares de telle sorte qu’elles semblent pétiller de plaisir sur chaque corde. Mi-shoegaze pour une production en couches méticuleuses et très années 90, mi-pop pour la mélodie ultra-classique, ce single souffre peut-être de quelques longueurs mais laisse espérer que le Dove qui s’annonce sera de qualité et surtout dans la lignée, mélodique mais aventureuse, de ses prédécesseurs. Rendez-vous en mai pour savoir si la colombe passera le printemps.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Babybird en concert à Paris : un trésor britpop à redécouvrir le 28 septembre 2018

Au risque qu’il nous en veuille à mort, difficile de ne pas...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *