Degiheugi / Bagatelle
[Endless Smile Records]

5.8 Note de l'auteur
5.8

Degiheugi - BagatelleOriginaire de Laval, l’artiste qui se cache derrière le nom de Degiheugi se nomme Jérôme et nous est apparu (Bagatelle est déjà son septième album) au gré de collaborations et de remixes où il a croisé la route de personnes qu’on suivait comme Smokey Joe & The Kid ou Proleter. Beatmaker, artiste de abstract hip-hop et surtout metteur en sons à la DJ Shadow, Deugiheugi signe avec Bagatelle un album compliqué à appréhender car très varié et alternant, selon nous, le sublime et le très difficile à écouter.

Bagatelle est techniquement un album de trip-hop, mi-hip-hop mi-album d’ambiances, multiculturel et métissé, parfois variét’ et chansons, qui balance entre une culture old-school qu’on partage et un univers plus sensuel et ambiancé auquel on adhère moins. On fait ainsi le grand écart de point en point et dès l’entame entre des morceaux à chanteuse comme Nos Retrouvailles qu’on a un peu de mal à prendre avec nos œillères et des titres carrément sublimes « à l’américaine » à l’instar du très classe Opening Credits. La démarche de Degiheugi est de ne pas hiérarchiser les séquences et d’ainsi mêler des caresses sensuelles comme Contre Ta Peau et des titres plus référencés comme le magnifique instrumental baptisé LSA Theme. La démarche, comme celle d’un Smokey Joe & The Kid, est à la fois passionnante mais reste complètement déconcertante pour l’auditeur qui doit constamment s’adapter et se laisser embarquer dans des univers différents. Il faut avoir l’oreille acrobatique pour passer d’un Sur le Sable très années 70s pop et psychédélique, à l’électro-caribéen Mojito Et cigare cubain.

Lorsqu’on se prend au jeu et qu’on se laisse faire, l’immersion est riche de récompenses et permet de se concentrer sur la virtuosité du compositeur et la complexité des ambiances qu’il monte pour nous. « Créateur de rêves », est-il qualifié par Miscellanous Chill Bump sur le chouette Stay In Your Lane. Le morceau a valeur programmatique puisqu’il énonce assez explicitement ce contre quoi Degiheugi s’insurge : cet appel que reçoit la marque ou l’artiste à rester dans sa ligne et à travailler son sillon. Degiheugi est un tisseur de mondes, un homme qui fabrique des textures avec une précision de tailleur pour dames, attentionné et millimétré, mais aussi versatile, référencé et capable d’assembler des pièces qui n’ont, avant d’être cousues, ensemble aucun point d’accroche. Degiheugi maîtrise l’art du contrepied et combat pied à pied l’évidence qui consisterait à associer un bleu avec un bleu. L’artiste lavalois s’affranchit sans cesse de ce qui est interdit et de ce qui est permis par le genre. Cette audace nous donne des moments de grâce incroyables comme le reggae dub miraculeux de Kingdom avec Devi Reed, l’un des morceaux les plus émouvants du disque, ou encore le joli instru The Sound of Nature qui suit. Les morceaux chantés en français sont finalement les plus difficiles à appréhender ici (Sous l’ombre de ta jalousie), sans doute par un manque d’habitude que nous avons à attendre ces textes sur de tels arrangements. Il n’est pas impossible, en ce sens, que les travaux de Degiheugi dans ce registre aient pour nous valeur éducative.

Bagatelle est un album qu’on écoutera plus par curiosité et par envie de s’immerger dans un univers nouveau plutôt que le plaisir d’y revenir ou d’aller y chercher une cohérence d’ensemble. C’est le genre d’album qui vaut mieux pour son intention et son exécution que pour son résultat. Il n’en reste pas moins qu’on tient avec Degiheugi un autre grand talent du beatmaking et de l’arrangement de sons. Avec Smokey Joe, Al Tarba et quelques autres, la France n’a rien à envier dans ce registre passionnant aux anglo-saxons.

Bagatelle sur Bandcamp


Tracklist
01. Nos retrouvailles
02. Opening Credits
03. Contre ta peau
04. Too Shy To Dance feat Astrid Van Petersen
05. Ecstasy
06. The LSA Theme
07. Bagatelle
08. Sur le Sable
09. Mojito et Cigare Cubain
10. La bêtise du cœur
11. Stay In Your Lane feat Miscellanous Chill Bump
12. Ton goût d’inconnu
13. Kingdom feat Devi Reed
14. The Sound of Nature
15. Sous l’ombre de ta jalousie
16. Satellite Hearts
Liens
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Too Many T’s / South City
[Banzaï Lab]

Les Américains n’ont pas le monopole du hip hop old school. Après...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *