Distag Records / DI)(SPI – Chansons d’espoir (compilation)
[Distag Records]

8 Note de l'auteur
8

Distag Records - DI)(SPI - Chansons d’espoirChaque tendance musicale possède son revers diabolique, claudiquant, pas très présentable auprès des gens de bon goût. Un doppelgänger que l’on préfère évidemment à cette forme d’aveuglement naïf qui caractérise aujourd’hui un trop grand nombre de formations françaises. Car pendant que l’électro-pop mensongère et niaise des Pirouettes ou de Paradis transforme le quotidien en un îlot pour Bisounours, les véritables activistes de la synthpunk crachent sur l’époque, déboulonnent les statues et renvoient à une réalité conforme à nos vécus. De Pierre & Bastien à SIDA, de Noir Boy George à Ventre de biche, on refuse l’illusion du « tout va bien », de la joliesse comme de l’adolescence éternelle. Le monde est une poubelle, et c’est en puisant dedans que naîtront les chansons les plus pures, sincères, donc importantes.

Cette compilation d’artistes français synthpop (éditée par le label breton Distag) recense onze emmerdeurs, onze façons de survivre en ayant conscience du bordel. On y retrouve des groupes amis tels que Monsieur Crane ou Churros Batiment (ces derniers étant par ailleurs responsables de l’un des meilleurs albums français de l’année, l’incendiaire Couteau), mais aussi des cousins dont on apprend l’existence, des nihilistes qui gagnent à être connus, des frères de drames et de défonce.

Qu’importe si les rythmiques sont ici rachitiques, si elles peinent parfois à trouver les moyens de leurs ambitions : il y a bien plus de vie dans un click de Cepren Synth et d’Archet Cassé que dans l’intégralité des Pirouettes.

Musique du cœur, musique sans tabou : on s’y éructe sur la douleur d’aimer, on aborde frontalement le thème de la pédophilie (sous l’angle de la victime), on fustige l’idyllique et la vie docile. Entre le parlé et le chanté, entre le désespoir et la colère.

Depuis l’avènement de La Grande Triple Alliance Internationale de l’Est, les punks français sont de retour. Avec un langage sans baratin, un romantisme souvent bouleversant, des formules d’équilibristes et un sens de la guérilla de plus en plus nécessaire. Il va sans dire que nous nous rangeons à leurs côtés…

Distag Records / DI)(SPI

Tracklist
01. Rouge Gorge – Plus jamais froid
02. Archet Cassé – Prof de français
03. Monsieur Crane – C’est comme
04. Bip3 – Coincé dans ton cul
05. Mode in Gliany – La réalité est truquée
06. Couteau Latex – La voiture file
07. Cepren Synth – M’en vas pas
08. Austand – Ce matin
09. TG Gondard – Tes messages
10. Churros Batiment – Sable
11. Aloha Miami – La bourse ou la vie
Lien
Tags from the story
More from Jean Thooris

Maxïmo Park / Risk to Exist [Daylighting / Cooking Vinyl]

On se surprend soi-même à l’écrire mais Maxïmo Park est toujours vivant....
Lire l'article

1 commentaire

  • Èvidemment, le lecteur curieux se précipite sur Pirouettes pour vérifier par lui-même s’ils méritent un tel traitement.

    Bon, j’ai eu 17 ans en 1983 et je me serais attendu à un peu plus d’autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *