Faith No More / Live at the Brixton Academy
[Slash Records]

Faith No More - Live at the Brixton AcademyWe care a lot – Edge of the World ….2 supers titres exécutés par ce groupe il y a longtemps, durant la période qui vit émerger le hip hop, le grunge et pléthore d’autres styles, offrant ainsi de multiples possibilités de combinaison de genres musicaux. Faith No More a effectivement réussi avec talent et singulièrement, à métisser ses morceaux dans un style métal, avec des sonorités funk, blues, et un chant parfois rap, superposés à une guitare saturée dans le plus pur esprit heavy.

Le titre We Care a lot est à lui seul une pépite, reflétant l’originalité et l’inventivité du groupe. Des claviers gothiques, froids, sinistres, une ligne de basse martiale ayant recours au slap (d’où le côté métal funk ou fusion), des scratchs et un chant scandé empruntés au hip hop ; puis la guitare en saturation avec une rythmique hyper lourde jouée en power chords. Une intervention poilante aussi, qui vient tourner en ridicule un des groupes à succès de cette époque… New Kids On The Block, avec leur tube commercial The Right Stuff, dont le refrain est repris brièvement par Mike Patton pour une sorte d’hommage assez ironique, venant saluer l’intelligence d’écriture de ce groupe à midinettes, qui fut peut-être l’un des premiers Boys Band.

Très bon chanteur et déconneur sur scène, Mike Patton a un petit côté  Jim Carrey dans les traits du visage, les mimiques et les grimaces… À noter aussi le look avec le short, les pompes, le torse nu et un jeu de scène survolté. La chorégraphie, avec ses pas de danse à l’ancienne, exécutée sur les beats du binôme basse-batterie, est également drôle à voir surtout près de trente ans plus tard. Un chanteur qui n’a apparemment pas le melon, du moins pas à cette époque.

L’autre très bon titre intitulé Edge of The World, interprété pendant ce concert mythique, emprunte également diverses sources musicales pour un résultat détonnant. Les croches sont ici ternaires, le piano joue des phrasés blues, la basse est hyper rythmique et mélodique à la fois, ayant recours au slap de temps à autre ;  pas de guitare sur ce titre mais quelle originalité ! Le chant est superbement interprété et incarné, introduit par une invitation du public à marquer le rythme en claquant des doigts (It’s time to snap kids, it’s time to fucking snap…). Mike Patton déconne encore sur la vidéo, on peut le voir grimacer tel un Jim Carrey avant l’heure dans le film Dumb and Dumber. Son timbre de voix alterne douceur et forcing, très à l’aise sur un large ambitus, Mike Patton se ballade et joue littéralement avec son chant ; tantôt dans une parodie crooner, tantôt hystérique dans les aigües, en chantant nasalement.

Ces 2 titres sont parmi les plus mélodieux et accrocheurs de ce concert. La rage métal se retrouve de façon plus lourde dans les autres morceaux de ce live, mais  le répertoire du groupe est bien plus original que celui de Metallica ou Guns N’ Roses, formations qui ont également émergé à cette époque, pour ne citer qu’eux (et la période fut féconde).

Faith No More – Edge Of The World

Ecrit par
Ecrits aussi par Nils Arrec

Kamasi Washington / Heaven and Earth
[Young Turks]

Le nouvel album du saxophoniste américain Kamasi Washington a été conçu autour...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *