Girlpool : t’es freaks ! T’es bath !

GirlpoolLe duo le plus branché et divergent de Los Angeles est de retour pour un deuxième album, PowerPlant à paraître ces jours-ci. Harmony Tividad et Cleo Tucker sont toujours aussi cools, transgressives, féministes et non-lookées et ont reçu pour ce deuxième effort le renfort d’un batteur.

Cette combinaison en trio  a été diversement accueillie parmi leur fanbase attachée au format ultralight et lofi du duo, à ses extravagances et à sa musique bancale. Est-ce que les Girlpool allaient perdre leur originalité et rentrer dans le moule ? N’allait-on pas perdre en spontanéité ce qu’on gagnait en ambition et en habileté ? Depuis ses premiers pas en EP chez Wichita (label britannique), les filles de Girlpool se sont imposées comme une franchise aussi sympathique que rebelle, évoluant dans un registre mi-grunge, mi-pop DIY typiquement américain. Un brin punk, nourries aux riots girls, les filles de Girlpool visent sur cet album qui sort chez Anti- Records un public plus large. La musique est toujours aussi enthousiasmante, spontanée et addictive. Sans calcul, les morceaux s’exécutent au pas de charge et se présentent dans un environnement plus contrôlé et produit que par le passé. Si l’ensemble se banalise, il n’en reste pas moins ultraséduisant et efficace à l’image de ce 123 qui tient lieu de carte de visite à l’album. On reviendra très prochainement sur l’ensemble mais le résultat est parfait pour aborder un printemps caniculaire. L’esthétique est aussi soignée que le produit lui-même, tendance et d’une certaine façon « packagé malgré lui » pour plaire au plus grand nombre.

Côté textes, on espère que Girlpool (un titre emprunté à un chapitre du Cat’s Cradle de  Kurt Vonnegut Junior) gardera sa singularité : des histoires de jeunes paumées, un peu punk et arty, des livraisons osées sur les pipes, le mal-être adolescent, l’affirmation sexuelle et la bisexualité, de conversations entre ami(e)s, de virées sauvages et autres délires fantastiques. A suivre…

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Babybird en concert à Paris : un trésor britpop à redécouvrir le 28 septembre 2018

Au risque qu’il nous en veuille à mort, difficile de ne pas...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *