Ichliebelove / Wax & Wane
[We Are Unique ! Records / La Baleine]

ichliebelove wax and waneC’est au moment où Colder annonce un retour inespéré après dix ans d’absence discographique (un single vient de paraître) et que Circlesquare repointe son nez pour un featuring sur l’album Unspell (2015) de Mugwump que survient leur digne héritier. Mais la surprise est de taille : ce n’est pas celui que l’on attendait.

Car sur la foi de son premier album Life-Enhancing Solutions, paru en 2011 déjà chez We Are Unique ! Records, pas grand monde n’avait imaginé que Ichliebelove suivrait une telle trajectoire. En effet, cet album était une véritable orgie pyrotechnique, hautement jouissive pour cette multitude de couches empilées avec une minutie obsessionnelle. Mais Philippe Raimond ne cesse jamais de composer et à l’abri des regards, loin des oreilles étrangères, il expérimente pour lutter contre les habitudes et la monotonie.

Pour Wax & Wane, il semblerait qu’il ait ainsi privilégié la soustraction à l’addition. Comme le bonhomme aime les paradoxes, c’est d’ailleurs au moment où Ichliebelove se mue en quatuor pour la scène, et que les invités ont le droit d’apporter leur pierre à l’édifice, que le son devient plus dépouillé – voire même parfois minimal. D’ailleurs, Half Asleep cosigne This Is Not A Test, mais évacuons ce titre d’un revers de main : si certains sont adeptes du chant de Valérie Leclercq, la chanson parasite la dynamique de l’album. Tout au contraire, le chant sensuel d’Alice Champion (Marteau Mu) fait des merveilles à chaque apparition (soit une bonne moitié de l’album) et contribue pour beaucoup à la tonalité générale : sacrément aguicheur et frustrant. Car oui, Ichliebelove joue sur la frustration. Plutôt que de s’activer jusqu’à l’explosion orgasmique comme autrefois, il s’ingénie dans une parade séductrice avant de couper l’effort en pleine ascension (les 2 minutes 35 secondes du toxique Because It’s Good). Il suggère plutôt que de faire le grand déballage d’effets. Alors, quand bien même le Français n’est pas un chanteur hors pair, il excelle pour faire décoller une boucle électro et un refrain entêtant et ainsi distiller des compositions hautement addictives. De Rule My World (propice au coupé-décalé sur le dancefloor) à Suddendly (vaguement mélancolique) en passant par B.J.L. (à la fois ultra sexuel et distancé) et Rely (avec ses claviers à la Stereolab), tous ceux qui ont apprécié en leur temps Heat ou Pre-Earthquake Anthem trouveront matière à se réjouir. Autant dire que les mélodies enivrantes de Wax & Wane n’ont pas fini de tourner encore et encore sur la platine.

Tracklist
01. Variable Stars
02. B.J.L.
03. Natural
04. I Saw Him
05. Norvegian Map
06. Because It’s Good
07. Rule My World
08. I Want To Believe
09. This Is Not A Test
10. Suddenly
11. Rely
Ecouter Ichliebelove - Wax & Wane

Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Olden Yolk abandonne le port du Quilt pour enfiler une salopette bavaroise

Souvent Trouble In Mind a eu le nez creux pour dégotter de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *