MAIDM alias Aim + Mikey D.O.N. donne dans le banger

MAIDM - Tun Up Di HeatPour Andy Turner de Aim, qu’on avait interviewé l’an dernier autour de la réédition de son chef d’œuvre intemporel Cold Water Music, le hip-hop est une histoire de respect des traditions. Des formats, des genres, des époques, des souvenirs et le sang qui bat les tempes jusqu’à vouloir s’échapper de votre crâne en un geyser dansant. C’est dans cet esprit que le producteur compositeur DJ anglais s’associe cet automne pour une sortie qui pourrait bien être annonciatrice d’un album à venir (qu’il annonçait à mots couverts en réponse à nos questions) au rappeur légendaire de Manchester Mikey D.O.N pour un 10 pouces exceptionnel regroupant deux bangers épatants. Autant dire les titres les plus tonitruants, explosifs et emballants qu’on a entendu depuis un bail !

Pour les amateurs, un banger est, comme son nom l’indique, un titre qui fait boum boum très fort, invite à l’éclate et fait accessoirement un peu mal à la tête. Le genre est défini par l’efficacité du beat, sa portée tubesque et généralement par un tempo plutôt rapide. C’est dans ce registre que les deux hommes (MAIDM) ont décidé de faire leurs premier pas en commun, avec côté pile Tun Up Di Heat (banger party), un morceau qui se passe de commentaires mais respecte scrupuleusement le programme énoncé par son titre, et côté face le non moins incisif B Boy Shit.

Testés en live lors de deux récents événements organisés autour du label Atic Records de Turner, les deux morceaux sont dotés d’une puissance cataclysmique. La maîtrise de Aim fait un malheur ici tandis que le chant malléable, dub, reggae et sauvage de l’ancien Krispy 3 ne fait pas de quartier. Collectionneur de disques infatigable, raver et pionnier des musiques reggae/dub sur Manchester, Mikey D.O.N est une figure incontournable du hip-hop anglais depuis trente cinq ans et l’un des tauliers de la scène locale. Animateur radio, tenancier de night club, DJ, le bonhomme est tombé dans la marmite de la bonne musique à la naissance, initié très tôt par son père. Il a commencé à mixer dans des fêtes familiales avant de se produire à la jonction des scènes rap, dub et électro. Autant dire qu’à eux deux, Mikey D.O.N et Andy Turner constituent une sorte de conservatoire du patrimoine à part entière.

Le disque est en précommande sur le site d’Atic Records et sortira dans une version « Grape Juice » soignée avec le numéro maison 18. Livraison prévue à partir du 3 novembre. En attendant, on peut déjà remuer les cheveux sur la version live. BOOM BOOM.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Clip possédé du mois : l’exorcisme selon Stick

Auteur avec Glossolalie de l’album de rap français le plus puissant de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *