Marble Sounds : l’héroïsme de Katherine V. Switzer a 50 ans

Katherine V. SwitzerIl n’est jamais trop tard pour être féministe. Ni trop tard non plus pour écouter de la bonne pop. Parmi les meilleurs albums de l’an dernier, le magnifique Tautou de Marble Sounds continue de faire son petit bonhomme de chemin dans notre discothèque et revient opportunément ces derniers jours dans l’actualité pour célébrer le 50ème anniversaire de « l’acte de bravoure » de la belle Katherine V. Switzer au Marathon de Boston.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette histoire que les médias reprennent volontiers cette semaine, Katherine V. Switzer avait en 1967 été la première femme à s’aligner sur le Marathon de Boston, alors strictement réservé aux hommes. Enrôlée sous ses initiales K.V, d’où le titre de la chanson hommage des Marble Sounds, Switzer avait dissimulé sa belle chevelure brune sous un fichu avant de laisser traîner celle-ci nonchalamment après quelques kilomètres de course. Le 17 avril, de cette année, âgée de 70 ans, la grande dame s’est de nouveau alignée sur sa course fétiche pour célébrer ce fait d’armes. Elle a terminé la course en quatre heures et quarante quatre minutes et en a profité pour soutenir publiquement l’association qu’elle a fondée le Global Running Movement For Women.

Musicalement parlant, pas grand chose à dire sur la version live mise en ligne par la bande de Pieter Van Dessel pour l’occasion. Captée à Bruges et portée par un impressionnant orchestre à cordes, le morceau est tout simplement sublime, un monument de grâce, d’évidence et d’intelligence, comme on en trouve quelques uns sur l’album. On a hâte de retrouver Marble Sounds sur disque, cette année ou la suivante.

Mots-clés de cet article
, , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Réforme du travail : The Man from Managra accompagne les luttes sociales

On pourrait dire : voilà ce qui se passe quand un continent...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *