Moderat / III
[Monkeytown Records / La Baleine]

Moderat - III Devenu l’un des groupes majeurs de la scène électronique européenne après seulement deux albums novateurs et réussis, c’est dire combien ce troisième LP de Moderat (union d’Apparat, alias Sascha Ring, et de Modeselektor, soit le duo Gernot Bronsert et Sebastian Szary) était grandement attendu.

La machine Moderat est donc en route avec l’arsenal promo de rigueur : tournée européenne et américaine et sortie du single Reminder, suivi de son clip. Si ce titre est plutôt bien construit (de belles mélodies accrocheuses) et le refrain efficace (tout ce que l’on demande à un single en fait) mais… cela reste du Moderat. Rien de bien neuf donc. Surtout, en comparaison des autres singles des albums précédents (Rusty Nails et Seamonkey pour le 1er album, et Bad Kingdom pour II), celui-ci est bien en deçà, clairement.

L’écoute de III, sorti sur Monkeytown Records, commence donc fébrilement et l’album se montre d’ailleurs déroutant de prime abord. On retrouve évidemment ce qui caractérise le son et le style Moderat, mais la proximité, et donc la comparaison immédiate, avec la musique du seul Apparat s’impose. Le rythme global de l’album surprend également, il est bien plus lent que ce que le groupe avait pu proposer jusqu’à présent. Aussi, les morceaux plus électro/techno se raréfient, la quasi totalité des titres de III étant chantés. On remarque également que le titre Running est très (trop ?) proche de Gita, titre présent dans l’album précédent… étonnant.

Puis, on apprend progressivement à apprécier cet album et donc à faire le deuil de ce que l’on pouvait attendre de lui : être surpris une nouvelle fois par la créativité et l’originalité du groupe (basses sourdes et profondes, mélodies imparables, beats complexes et urbains). III est un album plus accessible, plus consensuel, sans prise de risque. Il peut évoquer le très bon The Devil’s Walk (Mute – 2011) d’Apparat. Certains titres sortent du lot comme Ghostmother, le single Reminder ou encore le morceau concluant l’album, Ethereal. III se révèle agréable, même si toutefois il laisse une impression d’inachevé ou d’un manque de « contenu ».

Pour finir, malgré un goût d’inachevé et une légère déception, c’est surtout sur scène que la musique de Moderat révèle toute sa puissance et sa singularité. Un show d’exception qui vous met à terre. A voir absolument.

Tracklist
01 Eating Hooks
02 Running
03 Finder
04 Ghostmother
05 Reminder
06 The Fool
07 Intruder
08 Animal Trails
09 Ethereal
Écouter Moderat - III

Liens
Mots-clés de cet article
, , ,
Ecrit par
Ecrits aussi par Xavier

Rebotini – Zanési / Frontières
[Blackstrobe Records / K7 / La Baleine]

Il y avait un risque que cette collaboration livre un album un...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *