Paul Banks et RZA : Love+War, le titre chaud du jour

RZA Paul Banks

C’était le titre le plus attendu de la semaine et la rencontre la plus prometteuse de ce début d’année, en même temps qu’un projet dont l’annonce avait été faite il y a maintenant presque 3 ans. A l’initiative de leurs managers et de leur maison de disque, Paul Banks, le leader chanteur d’Interpol, et le grand architecte du Wu Tang Clan, RZA, ont livré ce matin le premier morceau issu de leur collaboration, laquelle devrait se consolider dans un album à venir. De celui-ci, on ne sait pas grand chose encore si ce n’est qu’il n’est pas pour tout de suite tout de suite. Le duo a trouvé en revanche son patronyme et s’affichera sous le nom de Banks & Steelz.

Le premier morceau s’appelle Love+War et bénéficie du featuring de Ghostface Killah, comparse et collègue de travail du RZA au sein du Wu ou de ce qu’il en reste. A l’écoute, en dépit d’une intéressante trompette qui rappelle le goût du RZA pour les musiques de films et les westerns mexicanos en particulier, le morceau est tout sauf bouleversant. La rencontre d’un maître indé et d’un maître hip-hop donne un mélange plus ou moins heureux d’indé dénaturé et de faux hip-hop comme si les deux hommes avaient juxtaposé leurs savoir-faire plutôt que de les mélanger et additionner. Du coup, le titre est hybride et bâtard, alors qu’on s’attendait à ce que la voix de baryton somptueuse de Banks soit sublimée par un beat bien lourd et qui fracasse du RZA, un sample, ou un machin distinctif. Ne crions pas défaite trop tôt néanmoins. Il serait tout de même invraisemblable que de tels types se ramassent complètement. Le morceau, en tant que tel, n’est pas indécent et la prestation du Ghosftface Killah est tout à fait à la hauteur. C’est plutôt Banks qui est comme tenu en réserve de la République et qu’on aurait aimé entendre un peu mieux.

A suivre donc.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Elise Pierre va à la montagne et signe le clip du mois

Le premier choc visuel et sonore de ce début d’année est français...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *