Quixote Music fête ses 10 ans au Divan du Monde le 14 juin 2017 : 2 places offertes

10 ans Quixote MusicSigne des temps, on apprenait il y a quelques jours que l’immense Terry Gilliam avait enfin réussi à boucler le tournage de sa légendaire adaptation de Don Quichotte le maudit, œuvre phare de la littérature espagnole et mondiale, et véritable serpent de mer (ou baleine blanche) du cinéma international. Dans le même temps, et sans autre rapport que les liens de l’esprit, le label Quixote Music, petite structure française, nichée dans les contreforts de la capitale, conviait son public, les amateurs de bon rock indé, la presse et qui n’en veut pour célébrer son 10 ème anniversaire.

Dix ans, pour un micro-label,  c’est un âge vénérable qui témoigne souvent de l’acharnement, de la passion et de la capacité à faire beaucoup avec peu du responsable de label. Pour Quixote Music, c’est Patrice Mancino qui s’y colle et sert le projet fidèlement et en solo depuis une bonne décennie. Les groupes qui émargent sur le label dessinent une galaxie complexe et résolument moderne, voire audacieuse et pionnière, entre la locomotive 1=0 et ses nuées de bruit blanc à la Diabologum, le post-punk brillamment tordu de Traditional Monsters, ou le hip hop du dernier venu Scalper, Quixote Music est une maison exigeante et ouverte à toutes les sonorités, internationale et défricheuse.

Pour ce 10ème anniversaire, Patrice Mancino organise une sauterie musicale le mercredi 14 juin au Divan Du Monde, à Paris, (tant qu’à faire) avec deux groupes à l’affiche, 1=0 bien sûr qui en profitera pour lancer son dernier single (dont on causait il y a peu) et Les Lignes Droites, groupe ami et compagnon, qui officie dans un registre finalement assez proche : un brin bruitiste et sauvagement intelligent.

2 places (au moins) à gagner, en manifestant votre désir d’en être dans les commentaires (un mail valide est requis pour que l’on puisse contacter les gagnants).

1=0 : Forteresse

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Too Many T’s / South City
[Banzaï Lab]

Les Américains n’ont pas le monopole du hip hop old school. Après...
Lire la suite

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *