Wild Arrows : le faux « tube de l’été » Dark Me donne des frissons

Wild ArrowsWild Arrows, groupe de Brooklyn, vient de signer avec ce premier single, Dark Me, tiré de son magnifique album Dreamlike Dream, l’un des meilleurs singles « faux tubes » de l’année. Envoûtant et vénéneux, servi par un clip arty et sophistiqué, Dark Me rend à la perfection la séduction glacée de ce duo, dont il s’agit du deuxième album, né en 2014 (après quelques années d’activité) sur le traumatisme de l’ouragan Sandy.

Marqués à vie par l’expérience de la dévastation par les eaux et les vents, Mike Law et Yasmin Reshamwala ont inauguré avec Wild Arrows une musique froide et sensuelle, glacée et robotique qui rappelle les meilleures heures d’Ultravox. Le clip est claustro-phobique en diable, filmé principalement depuis l’intérieur d’un tuyau découvert à proximité de leur studio d’enregistrement. La sensation d’enfermement nous ramène aux émotions primitives partagées dans l’armoire de Close to Me tandis que la voix aigue de Mike Law se charge d’ambiguïté. L’accompagnement synth pop est minimaliste mais renforce l’impression d’un mur qui se referme lentement sur l’auditeur pour le prendre au piège. On reviendra prochainement sur l’album entier, sorti en mai, et qui est tout aussi magique et envoûtant que ce morceau là. Le duo a de faux airs de Mazzy Star pour la nouvelle génération, sensuel et délicieusement absent à lui-même. Il s’avance le coeur battant et la basse lourde à l’écoute de la pulsation du monde d’hier et de demain.

Mots-clés de cet article
, , , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Too Many T’s / South City
[Banzaï Lab]

Les Américains n’ont pas le monopole du hip hop old school. Après...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *