Kid Loco chille avant les JO

Kid Loco - An angelOn veut bien croire que ce soit Jul qui est le premier ambassadeur de la cité phocéenne. Mais s’il y a bien un artiste capable, par sa musique, d’exprimer la douceur de vivre à la française, c’est plutôt à Kid Loco qu’on tendrait notre flambeau pour passer le weekend à ne rien faire. Le maître trip-hop/easy listening revient justement, un an et demi après son excellent Born in the 60s, avec un titre original, An Angel, dont il confie la voix à l’irrésistible chanteuse franco-suédoise Lisa Li-Lund. On n’avait pas du croiser sa route depuis son album solo, Glass of Blood, mais l’effet produit par sa voix n’a pas changé depuis : Li-Lund donne instantanément la sensation qu’on est follement amoureux d’elle dès la première seconde. Son interprétation est parfaite d’équilibre.

La composition de Kid Loco est gentiment balancée, langoureuse et suave. An Angel s’imposait comme un titre parfait pour affronter un weekend composé de deux jours fériés, cinq jours de glande et baigné d’un soleil estival. C’est lent, chaleureux et délicieusement fainéant. Kid Loco est le prince du style à l’économie, de la grâce à deux temps, un maître lorsqu’il s’agit de ralentir les battements du cœur et de caresser l’auditeur dans le sens du poil (dans la main). Il n’y a pas mieux pour cerner cet art de vivre à la française qui est fait (parfois et encore) de musarde au soleil, de temps perdu/gagné en terrasse, de longues conversations en prélude à la romance, de vin partagé et de sensualité incertaine. On peut évidemment préférer se rassembler avec 150 000 amis autour d’un vieux gréement, regarder des gens en survêtement servir la soupe à la mythologie olympique ou choisir de rester sous le marronnier en attendant les épreuves sans lever le petit doigt (ni aucun de nos douze autres doigts). 75 jours sous l’ombre du Kid, et peut-être alors est-ce qu’on se remettra à courir après les médailles. An Angel est un single balancé à la volée mais qui annonce sûrement un album à venir. On en parlera quand on en saura un peu plus. Voilà la musique qu’on aimerait entendre en ouverture des JO de Paris 2024 : une musique internationale et 100% française. Kid Loco aux JO. Ca aurait de l’allure.

Pour rappel, on peut toujours retrouver Kid Loco sur la compil du site, French Armada, ici.

Lire aussi :
Kid Loco / The Rare Birds Remixes Part 1
Kid Loco / The Rare Birds
Kid Loco : le retour de l’oiseau rare

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Quentin Sirjacq : l’homme aux doigts d’or revient
On s’en veut toujours de ne pas s’être fait l’écho, il y a...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *