Le folklore irlandais selon The Murder Capital

The Murder Capital - Only Good ThingsEn guise d’avertissement, on invitera les pisse-froids à s’enquérir in situ de l’incandescence des brasiers des méga-feux le temps de nous laisser paisiblement évoquer encore une fois à quel point U2 a marqué de son empreinte la plupart de la musique qu’on se plait encore à écouter, plus de quarante après la parution de Boy. Parce qu’on n’aille pas dire que The Murder Capital n’a pas été marqué dès son plus jeune âge par leurs compatriotes devenus stars planétaires. Comme d’autres d’ailleurs.

Deux après avoir défrayé la chronique et affolé les charts Outre-Manche, la bande emmenée par le charismatique chanteur James McGovern va de nouveau tenter de rivaliser avec l’autre prétendant irlandais pour conquérir le trône laissé vacant par la bande à Bono. Comme pour l’inaugural When I Have Fears (Human Season) qui était paru après le premier album de Fontaines D.C. (Dogrel – Partisan), The Murder Capital annonce un second album alors que Skinty Fia est déjà promis au titre d’album de l’année 2022, voire même à passer à la postérité rock.
Et pour prendre rang donc, le quintette originaire (lui aussi) de Dublin délivre le single Only Good Things qui sonne comme une petite révolution de palais.

A la différence des brulots post-punk de leurs débuts, le ton est plus apaisé et la mélodie rampante est insidieuse sur cette love song contrariée. Cela démarre sur un mid-tempo sur lequel Damien Tuit rend hommage à The Edge – et si ce n’est pas délibéré, la ressemblance est pourtant flagrante, d’autant que la partie vocale rappelle elle aussi U2 avant qu’il connaisse une pompeuse inflation.
Avec une telle ascendance, une évidente maîtrise technique et une incarnation non feinte, on imagine volontiers que The Murder Capital saura séduire un parterre de quinqua nostalgiques que ce soit lors de méga-festivals ou en première partie de… Pearl Jam.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, ,
Ecrit par
More from Denis
Delorean inaugure l’été
Ces types seraient anglais ou américains que Delorean serait devenu l’un des...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.