Les Murlocs (re)prennent l’initiative

The Murlocs - Calm Ya FarmIl ne faut pas confondre les Molochs et The Murlocs. Les premiers sont Argentins et Américains, les seconds sont Australiens. Mais les deux groupes manient à leur façon les codes du rock country-folk à la perfection. Les Molochs sont muets depuis trois ans, mais les Murlocs n’auront pas attendu longtemps avant de donner un successeur à Rapscallion, leur disque glam punk de l’an dernier. Cette fois-ci, le groupe de Melbourne passe en mode campagnard, revêt son chapeau de paille et ses santiags, pour tisser un disque un peu psychédélique mais très roots et country folk qui sortira en mai chez ATO Records et qui s’intitule, bien sûr, Calm Ya Farm. Il s’agit, si on a bien compté, de leur septième album déjà.

Le premier extrait, Initiative, a des allures de bande-son pour un rodéo dominical mais on imagine que les Murlocs, qui sont passés maîtres en dissimulation, devraient, sur la durée du LP, revenir assez vite à leurs délires à guitares psyché-punk. A l’image d’un Beck métamorphe, il y a quelques décennies, les Australiens s’amusent, disque après disque, à explorer les genres et à les détourner. Avec Initiative, ils singent les créations champêtres et pop des Byrds et consorts.

Par delà la côté « reconstitution », le single est fort et servi par une mélodie et un refrain addictifs. La voix et l’harmonica de Ambroise Kenny-Smith amènent au morceau une distance par rapport à ses lointains modèles qui renvoie au mauvais esprit développé par leurs pairs King Gizzard and The Wizzard Lizard. Cook Craig, qui opère aussi en solo sous le nom de Pipe-Eye, chanteur et guitariste, émarge du reste dans les deux formations.

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *