Royal Republic : du rock venu du nord

Royal Republic par Lou WincklerReport du concert de Royal Republic, au Rocher de Palmer (Cenon) le 7 mars 2017

En ce soir de début mars, après un hiver rugueux, le printemps commence a pointé le bout de son nez. Les journées rallongent et les températures s’adoucissent.
Nous sommes en milieu de semaine, je sors du travail, et grosse surprise en ouvrant ma boîte mail : Le Rocher de Palmer répond favorablement à ma demande d’accréditation. Je regarde ma montre. Il est 18h30… le concert commence dans 1h… Merde !!! J’enfile mes docs et mon blouson en cuir, j’embarque mon matos photos. C’est bon, je choppe le tram, je suis dans les temps.
Je rate le premier groupe, The Wholls, dommage. J’assiste à la seconde première partie, Tim Vantol, qui chauffe bien la salle, avec sa guitare sèche et sa bonne humeur.

Ça y est, Royal Republic rentre sur scène pour une heure et demi de pur show.
Jean slim, veste noire, et chemise blanche, ce quatuor suédois, formé en 2007, au look so british, est venu à la conquête de la France, avec la sortie en juin dernier, de leur 3ème et dernier album Week End Man.
Attention, il ne faut pas s’y méprendre. Même si les musiciens sont tous issus de la Malmö Academy of Music, c’est du rock bien énergique à tendance punk que nous dévoile ce groupe venu du nord.
Impossible de rester de marbre, Royal Republic nous sort de notre somnolence hivernale, et nous embarque avec son énergie et un déferlement de guitares électriques sur la planète de son album Weekend Man. La voix rauque et puissante du leader, Adam Grahn, déchaîne le public.
Plein d’humour, d’autodérision, et de second degré, le groupe partage avec nous un Rock’n Roll complètement déluré et déjanté.

Royal Republic sera au Cabaret Sauvage (Paris) le 02 décembre 2017.

Royal Republic – Everybody Wants To Be An Astronaut

Mots-clés de cet article
, ,
Ecrit par
Ecrits aussi par Lou Winckler

Photographie : La Route du Rock 2017

Comme lors des éditions 2015 et 2016 SBO me missionna pour couvrir...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *