Kamarad / ST
[Carogna Records]

8 Note de l'auteur
8

Kamarad EPEnfin du punk français qui se contrefout d’une quelconque royauté. Enfin un son crade, pourri, à l’arrache, qui carbure à la bière tiède et aux squats enfumés. Car chez Kamarad (un nom tout con qui provient d’un simple constat : les membres du groupe sont tous des… camarades), pas question de composer des hymnes fracassés pour ensuite cadenasser l’urgence via un mix courtois, sournois. En quatre titres, les grattes se dopent aux larsens, la voix dégueule des textes inaudibles (en anglais), la batterie permet d’apposer une base solide à cette dérive tout bonnement addictive.

Originaire de Lautenback (en Alsace), ce quatuor possède l’évidence du vrai punk-rock : frontal, sincère, alcoolisé, déviant, salace. Ce serait déjà beaucoup, mais Kamarad ne reste pas cantonné dans le culte des Damned. Un autre horizon se perçoit, notamment sur le titre Last Night (meilleure saillie de l’EP) : à la fièvre punk s’adjoint une sorte de cabaret gothique dans une lignée Birthday Party. Aucun chiqué, aucune pose : juste du brutal et des compositions parfaitement rodées, un songwriting inspiré sous une couche de boucan. Le rêve, quoi !

En France, il est vrai, dans le registre rock, la sincérité ne court pas les rues. On peut s’enthousiasmer sur un album qui récite correctement ses leçons, on peut aimer sans vraiment cautionner (généralement, le but est de balancer l’électricité tout en flattant les journaux sur papiers glacés). Mais parfois, l’anomalie jaillit comme par enchantement, car sans calcul, à vif : aujourd’hui, MNNQNS (de Rouen) et Kamarad (de nulle part) procurent à nouveau du frisson chez l’auditeur (ex) punk qui se croyait blasé.


Tracklist
1. Intro
2. Be Loyal
3. Smoking Skills
4. Last Night
Liens
close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, , ,
More from Jean Thooris
A Movement Of Return / Half Sin Half Life
[Monopsone / Les disques normal]
Belle année pour l’électro française. Car si, en 2015, la chose rock...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.