The Jayhawks / Paging Mr. Proust
[Thirty Tigers / Sham]

8.5 Note de l'auteur
8.5

The Jayhawks - Paging Mr ProustUn titre assez énigmatique pour le dernier album du groupe culte américain paru en mai 2016. Paging Mr. Proust est une référence à l’écrivain français et aussi un jeu de mot entre la lecture de cet auteur et  son embarquement pour un vol vers une destination inconnue comme il est illustré sur la pochette. (Paging renvoie bien sûr au domaine des livres et ce terme signifie également appeler au micro quelqu’un dans un aéroport. Mystérieux donc…)

Ces musiciens  qui ont démarré leurs carrières dans les années 80 se sont forgé un style alliant rock, pop, country, dans un genre alternatif. Influencés par la scène seventies des Byrds, de Crosby Stills Nash and Young et autres pionniers de l’americana,  The Jayhawks ont personnalisé leur musique en y incorporant des éléments pop-rock dans le style des  meilleures productions eighties notamment concernant la structure des chansons qui est aujourd’hui tombée en désuétude. Le titre Lovers of the Sun illustre assez bien ce type de format : intro guitare /couplet chant masculin/ refrain avec chœurs féminins/reprise de l’intro guitare/et le fameux pont avec ici de magnifiques harmonies aux couleurs optimistes et sentimentales.

The Jayhawks proposent donc sur cet album une musique très riche mélodiquement. Les charpentes harmoniques des guitares (en termes de grilles d’accords) sont assez conventionnelles mais les idées, la fluidité des voix ainsi que les arrangements instrumentaux apportent un grand intérêt à l’écoute de ce disque. La figure centrale du groupe, Gary Louris, principal compositeur et chanteur guitariste est né en 1955 ; on peut donc supposer qu’il a  assisté à l’émergence ainsi qu’à l’évolution des différents courants musicaux contemporains en gardant comme il en témoigne une nostalgie pour l’âge d’or des années 70.  Comme Marcel Proust et son œuvre A la recherche du temps perdu, nombreux sont ceux qui semblent aussi aujourd’hui assez désenchantés pour ne pas dire largués face à la modernité et à l’uniformisation qui gangrène bon nombre de dimensions non seulement celle de la musique commerciale.

Les différents titres qui composent ce dernier opus sont quant à eux loin d’être uniformes ; ballade rock  à l’esthétique légèrement retro pour le titre Quiet corners & Empty Space , rock assez psyché sur le morceau Lost the Summer avec des guitares saturées dans l’esprit de Neil Young & Crazy Horse. Un magnifique solo de guitare truffé de bends en dialogue avec le piano sur le titre Pretty Roses in Your Hair. Effectivement qu’elles soient jouées à la folk, distordues, noise, flirtant avec les larsens, les parties guitare interprétées par Gary Louris et Kraig Johnson sont très présentes tout le long du disque et insufflent une énergie tantôt rageuse, tantôt  douce sans jamais perdre de son dynamisme. Un disque résolument punchy, chaleureux et de grande classe.

The Jayhawks – Lovers of the Sun


Tracklist
01. Quiet Corners & Empty Spaces
02. Lost The Summer
03. Lovers Of The Sun
04. Pretty Roses In Your Hair
05. Leaving The Monsters Behind
06. Isabel’s Daughter
07. Ace
08. The Devil Is In Her Eyes
09. Comeback Kids
10. The Dust Of Long-Dead Stars
11. Lies In Black & White
12. I’ll Be Your Key
Écouter The Jayhawks - Paging Mr. Proust

Liens
Mots-clés de cet article
Ecrit par
Ecrits aussi par Nils Arrec

Hej!, premier album de Felicita qu’on félicite déjà ?

La marzipan, cette gourmandise à base de pâte d’amande et de blanc...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *