Tuscaloosa / Comme Une Guerre Froide
[Mediapop Records]

Tuscaloosa Comme Une Guerre FroideAprès un premier EP paru chez Lithium en 1997 et quelques titres sur une compilation en 2000, on était sans nouvelles du projet Tuscaloosa et Comme Un Guerre Froide nous parvient aujourd’hui comme le premier véritable album du groupe originaire de Longwy et Nancy.
Reformés en 2012 et signés sur Mediapop, le label de Singe Chromés (la cohérence de la signature apparait ici comme une évidence), le groupe – qui emprunte son nom à une ville de l’Alabama – a pris son temps pour proposer un disque hors du commun.
Et c’est la véritable réussite de ce disque : On entend beaucoup de choses connues, mais finalement la somme des influences forme un objet unique, et donc rare.

Des guitares façon Sonic Youth ou Blonde Redhead, un son rêche et proche du Birthday Party, mais aussi Mendelson, Alain Bashung ou encore Daniel Darc pour les voix scandées (Avec Elle Au Moins, morceau le plus « léger » dans sa forme).

« Avec elle au moins les choses sont claires, tous les jeux de mains finissent à terre ».

Aux détours de Quelque Chose Est Arrivé, on pense même à un croisement dingue entre Pulp (le ton et le phrasé de Jarvis Cocker) et Programme (la proximité troublante de la voix d’Arnaud Michniak).

Servis par une production tendue et sans coquetterie, les enchevêtrements d’ambiances sonores, soniques, sombres et parfois pesantes se déroulent tout au long des sept titres qui composent l’album. Isolés et La Nuit Des Seconds Couteaux, en ouverture, sont deux parfaits exemples des capacités du groupe à émouvoir, sans jamais ennuyer, malgré une répétition du schéma musical sur plus de 4 minutes, comme dans une sorte de transe hypnotique, parfois aux portes d’un jazz débridé et tenu à la fois, les saxo free d’Antoine Arlot venant confirmer cette impression.

L’histoire s’achève avec le titre qui donne son nom à l’album et s’étire sur 9 bonnes minutes jusqu’à un final apocalyptique « On est si bien qu’on pourrait presque avoir un accident ensemble ».

Que Tuscaloosa soit ici rassuré – si c’était nécessaire – rien de déjà vu, rien de déjà mort dans ce nouveau disque. Espérons que ce soit le premier d’une longue série.

Tracklist
01. Isolé(s)
02. La nuit des seconds couteaux
03. Avec elle au moins
04. Mistaken
05. Agitprop
06. Quelque chose est arrivé
07. Comme une guerre froide
Ecouter Tuscaloosa - Comme Une Guerre Froide

Liens
Mots-clés de cet article
,
Ecrits aussi par matthieu malon

Suuns – Hold / Still
[Secretly Canadian / Differ-Ant]

Pas d’autres solutions que le track by track pour parler d’un disque...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *