Washi Washa accueille Jil Caplan

Jil Caplan et Jean-Christophe UrbainQue devenait la compositrice d’À peine 21 et de La Charmeuse de serpents ? Depuis l’album Derrière la porte (en 2007), Jil Caplan (Valentine Guillen-Viale à l’état civil) semblait avoir provisoirement abandonné la musique pour se consacrer à l’écriture. Car hormis Revue en 2011 – un EP constitué de reprises (Marylin Monroe, Daniel Guichard) –, Valentine oscillait entre un premier roman (Vie Sauvage), un recueil de poèmes chez Derrière la salle de bains, écriture de scénario et représentations théâtrales. Pourtant, impossible d’oublier l’ensorcelante chanteuse des tubes « Oh! Tous les soirs« , « Tout c’qui nous sépare » ou « Cette fille n’est pas pour toi« . Sorte d’alter ego féminin (en moins tourmenté, quand même) de Daniel Darc, Jil Caplan imposait un style, une empreinte musicale qui méritait un huitième chapitre.

Petit bonheur de septembre : le label Washi Washa (Orange Blossom) annonce le retour de Valentine pour février prochain. Il faudra patienter (au moins pour un premier extrait), mais les infos commencent à circuler.

Le disque se nommera Imparfaite et se situera « dans la grande tradition de la chanson swing des années 50 ». À la réalisation, on retrouvera l’ami Jean-Christophe Urbain (Les Innocents), qui avait déjà bossé sur l’album Comme elle vient (en 2004) – une osmose jamais démentie entre Jil Caplan et les Innocents puisque JP Nataf, lui, s’était chargé des arrangements de Toute Crue, en 2001. Enfin, deux invités « prestigieux » (mais aux identités encore mystérieuses) participeront à ce très attendu nouvel album.

Liens
Le site du label
L’artiste sur Facebook
Ecrits aussi par Jean Thooris

Von Pariahs / Radiodurans
[Mus’Azik]

Hasard du calendrier : les deux meilleurs groupes de rock français contemporains sortent...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *