Claude Violante / Armani
[Panenka Music]

7 Note de l'auteur
7

Claude Violante - ArmaniAu moment de son premier EP en 2012 (« l’album bleu », comme nous le surnommions), Camille Petitjean s’expatriait du revival électro-pop d’alors. Une chanson aussi puissante que “Your Way” détenait certes tous les atouts du tube impérial, mais la musicienne, foin de pop frenchy pour jeunes ados n’ayant jamais écouté un seul titre de New Order ou Pet Shop Boys, revenait vers divers fondamentaux : la house, le R’n’B, l’esprit rave, la chanson clubbing. Tout cela en même temps.

Deux autres EP plus loin (grandioses), Camille, alias Claude Violante, sort enfin son arlésienne d’album. Et entretient un dialogue avec des artistes féminines aussi robustes que Katy Perry et Britney Spears – évinçant la vieille Madonna rétrograde.

Armani est un disque assez commercial, mais uniquement dans sa prise de position vocale. Le socle, le corps, ne trahit jamais l’origine underground de Camille. Et sur ce point, la réussite est limpide : mélange bizarre, fascinant, parfois complexe, entre une harmonie Martin Gore, un synthé façon 808 State, une rythmique Nellee Hooper, et quelques tonalités mainstream. Le tout un peu aseptisé par un mix qui entend casser la baraque. Et pourquoi pas ? Et finalement, tant mieux ! Si les chansons de Claude Violante pouvaient se frayer un chemin au plus haut des charts, ce ne serait que justice.

Niveau chant, Camille pousse assez loin son timbre pop. Jusqu’à la désincarnation robotique. Jusqu’à l’image (traître) d’une vocaliste de studio. C’est sur ce point que Camille se rapproche des meilleures chansons de Katy Perry et Britney : du venin commercial qui prendrait appui sur l’identification que permet une voix faussement enjolivée. Cela tient moins aux paroles (on s’en fout un peu) que de cette géniale, vraiment géniale, association entre une musique clubbing, un chant explicite et une production qui arrondie les angles. Recette typique des meilleurs albums de Katy et Britney, mais que la France, un peu coincée lorsqu’il s’agit de façonner un disque de pop triomphante, n’ose jamais s’approprier…

Un bémol, néanmoins. Qui ne doit rien au talent de Camille mais au contexte musical actuel. Aussi réussit soit-il, Armani, de par son inclinaison chiadée, ne vient-il pas un brin en retard ? Cette année, comme une sorte de réflexe face aux trop belles enjolivures des douze mois précédents, nous adorons le sale, le bâclé, le hardcore – pas un hasard si le Brutal de Camilla Sparksss est à ce jour notre album fétiche 2019.

Armani est un disque que nous écoutons souvent depuis sa sortie, mais, de par sa perfection, il ne permet guère de se rattacher à l’émotion recherchée depuis janvier dernier : la beauté hasardeuse. Banale histoire de timing.

Tracklist
01. Armani
02. Do That Thing
03. When We Sync
04. Newcomers
05. Never Come Back
06. Static
07 . Louisiana
08. WCMYF
09. All in
10. IKBN
11. Studio Galore
12. Kamikaze
13. Aeroplane
Écouter Claude Violante - Armani

Liens
Mots-clés de cet article
,
Ecrits aussi par Jean Thooris

Von Pariahs / Radiodurans
[Mus’Azik]

Hasard du calendrier : les deux meilleurs groupes de rock français contemporains sortent...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *