The Kills / Ash & Ice
[Domino Recording]

7.5 Note de l'auteur
7.5

The Kills / Ash & IceJamie Hince et Alisson Mossart nous offrent ici un disque assez accessible grâce à l’union singulière d’un chant féminin très mélodique doté d’une certaine douceur et d’une instrumentation rock contrastante. Composées de riffs et de phrasés assez tranchants, les parties  guitare  essentiellement en sons saturés sont posées sur une  rythmique martiale  et une basse synthétique.

Le duo américain souvent comparé aux White Stripes en raison du style de musique et du type de formation (un mec et une fille) se démarque tout de même assez de ce groupe n’officiant plus aujourd’hui.  Jack et Meg White auront accédé à la notoriété  avec leur très bon tube Seven Nation Army  dont le fameux taaaa ta ta ta ta taaaa taaaa est hélas souvent repris par les masses de supporters et  lourdauds avinés en fins de banquets, mariages et autres festivités. Assez pénible en effet…

The Kills  quant à eux  délivrent avec ce nouvel album une musique plus élaborée que leurs précédents disques sans perdre la simplicité et la spontanéité qu’exige ce genre de rock assez récent. Le timbre de voix clair et puissant de la chanteuse ne la fait pas pour autant basculer  dans  des interprétations facilement agressives. A l’écoute du disque ou  en  les  voyant encore plus affirmés en concert, on ressent  chez ces musiciens un ardent besoin d’exprimer une rage qui semble légitime, en effet ils ne tapent pas sur papa mais sur l’incommunicabilité, la difficulté de faire accepter sa différence, l’inconfort de sortir des sentiers battus, l’illusion de l’amour aussi entre autre. Contrairement au genre punk-rock, l’impact émotionnel  est ici atténué par une mise en musique moins véloce  et une esthétique plus recherchée tant pour leurs morceaux que pour leur attitude assez marketée, on peut le dire, en 2010 The Kills auront, l’espace d’une saison, été ambassadeurs de la marque de vêtements hype Zadig et voltaire.

Les parties guitare de Jamie Hince qui a du retravailler son jeu à la suite de 6 opérations de la main et au final de la perte de l’usage de l’un de ses doigts (tout  comme ce qui est arrivé au guitariste de Jazz manouche  Django Reinhardt) relèvent d’un quasi exploit.  Effectivement cela doit exiger une bonne dose  de détermination et d’inventivité pour se créer à nouveau une technique venant remplacer celle  qui avait certainement nécessité des années de travail. Ne pouvant plus faire de bends, le guitariste utilise désormais des vibratos Bigsby permettant en l’actionnant de hausser ou baisser la note jouée de 1 à 2 demi-tons. (Brian Setzer du groupe de rockabilly  les Stray Cats l’utilise souvent notamment sur le titre Runaway Boys). Un jeu de guitare personnel donc, toujours en sons saturés parfois noises, empruntant des plans blues en cassant les schémas sans rechercher la virtuosité, c’est du rock brut et spontané et c’est bien là la difficulté, à savoir trouver des idées simples tout en restant original.

L’album offre quelques moments plus apaisés sur les titres Hum for Your Buzz (ballade blues guitare/voix à l’ambiance assez rétro), That Love interprété au piano et à la six cordes acoustique ainsi que le titre Echo Home au rythme paisible sur lequel les 2 membres du duo unissent leurs voix créant une mélodie à la musicalité moderne rappelant l’esprit de certains morceaux du groupe The xx. On peut noter l’utilisation récurrente du vibrato guitare sur ce dernier titre procurant au morceau une ambiance flottante, cotonneuse. Ash and Ice autrement dit le consumé et le glacial, la clope et l’alcool, l’énergie éruptive volcanique cristallisée en magma et le froid qui s’en suit qui préserve et  conserve. « Steady as a rock,  keep your head cold ».

The Kills – Siberian Nights

The Kills – Doing It To Death

Tracklist
01. Doing it to Death
02. Heart of a Dog
03. Hard Habit to Break
04. Bitter Fruit
05. Days of Why and How
06. Let It Drop
07. Hum for Your Buzz
08. Siberian Nights
09. That Love
10. Impossible Tracks
11. Black Tar
12. Echo Home
13. Whirling Eye
Ecouter The Kills - Ash & Ice

Liens
Mots-clés de cet article
,
Ecrit par
Ecrits aussi par Nils Arrec

Kamasi Washington / Heaven and Earth
[Young Turks]

Le nouvel album du saxophoniste américain Kamasi Washington a été conçu autour...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *