6 songs cheating with geography

6 songs cheating with geographyL’écoute de la musique suscite l’imagination et appelle le plus souvent des images. Elle appelle aussi parfois au voyage.
Histoire de bruiter les cartes et jouer avec l’esprit de contradiction, la géographie devient aussi parfois incidemment un terrain de jeu pour des musiciens en manque de repères ou juste un brin taquin. Alors petite révision en cette période de baccalauréat ?

Six chansons donc dont la géographie n’a rien à voir avec ce qu’elle prétend être.

… A commencer par les princes du scratch et du mix qui malgré leur nom (Chinese Man) n’ont rien de chinois puisqu’ils sont bien résidents français. D’un autre côté, plus à l’Ouest, Germany Germany sont en fait canadiens… sans parler The Middle East qui viennent d’Australie. Mais que dire du triangle des Bermudes à eux seuls quand il s’agit d’évoquer Algiers qui pourrait tout aussi bien revendiquer des origines jupitériennes ou martiennes tellement ces New-Yorko-Londoniens font office d’ovni sonore.

Pour le reste, bien évidemment, Julie London malgré son teint d’albâtre n’avait rien d’une blanche Albione tandis qu’enfin il était impossible de passer à côté de cette petite madeleine de Proust du spin doctor de la mélancolie qu’est l’américain Josh Haden, fils de son père Charlie, et figure de proue de Spain.

Cette série de playlists est conçue par QuixoteMusic.

6 songs sur YouTube, Instagram et Spotify

Ecrits aussi par Patrice Mancino

6 songs (a summer festival season or so)

La saison des festivals d’été s’achève. Loin des programmations copiées collées sans...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *