Braziliers / 421
[A Tant Rêver du Roi]

8
8

Braziliers - 421Deuxième EP associant Ropoporose et Piano Chat, 421 (A Tant Rêver Du Roi) est une faramineuse orgie sonore. Braziliers : ce qui manquait à la France des cinq dernières années. De l’hédonisme, du bruit, des mélodies pop, de la technique mais aussi (et surtout) beaucoup d’instinct.

Car si le premier opus de Braziliers nous avait tourneboulé les sens, et si les concerts de la famille Pauline / Romain sont les plus revigorants vus depuis longtemps, le concassage 421 laisse pantois (d’admiration). Un parallèle avec les Pixies (ceux de Doolittle) ne s’exclue pas : même dynamique dans des refrains proches du mur du son, même souplesse dans les contours, même faculté à transformer le « méchant » en pastille doucereuse.

Braziliers ne se planque derrière aucune façade. Virtuose, le groupe, et c’est magnifique, ne conçoit la musique qu’en fonction de l’éclate ressentie en studio. Un geste communicatif, et finalement de plus en plus rare en France (l’auditeur, ces dernières années, entend bien plus les intentions musicales que la musique en elle-même). Hédonisme, oui. Partagé : Braziliers se permet des morceaux de sept ou dix minutes sans y perdre en cohérence, toujours en connivence avec un public renvoyé, avec bonheur, à une virginité qu’il pensait perdue. Chez Braziliers, comme chez Ropoporose et Piano Chat, pas de blabla, pas de fausses coutures : musique qui s’offre avec plein de larsens et de mélodies, tel un territoire de jeux où tout est permis, où la liberté d’expression détiendrait le premier rôle.

Et in finish, une époustouflante reprise de C’est comme ça (pas moins), qui replace Braziliers dans une catégorie similaire à celle occupée par les Rita durant les 80’s : punk sauvage, décontracté, à rebours des époques, sérieux mais fun. Fred, là où il se trouve, doit être bigrement flatté.

L’apéro matinal est terminé. Avec 421, Braziliers carbure aux nuits blanches (sans lunettes noires).

Tracklist
01. Choukes
02. Sac A Chatons
03. Merci Beaucoup Bonsoir
04. En Route
05. Veaux Doux
06. C’est Comme Ça
Lien
Ecrits aussi par Jean Thooris

Noise Generator en playlist

Voilà maintenant cinq années, depuis l’EP No Rest For The Unseen, que...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *