Valparaiso et Dominique A préparent la saison d’automne

Valparaiso - Broken HomelandAlors que le nouvel album de Valparaiso vient de paraître (le 22 septembre sur Zamora Label), il était temps de commencer à évoquer ce projet de prestige engagé par Hervé et Thierry Mazurel après le départ surprise de leur frère chanteur et la séparation du groupe Jack The Ripper, sous le nom de The Fitzcarraldo Sessions, groupe qui donna en 2009 un album magnifique, avant de disparaître. Huit ans plus tard, avec un personnel renouvelé et notamment Thomas Belhom à la batterie et quelques pointures du rock indépendant, les deux musiciens ont repris le fil de leur musique collaborative en construisant pas à pas et sur scène un nouveau rade d’accueil pour les musiciens et chanteurs pop folk de tous bords : Valparaiso.

Baptisé en référence au port mythique chilien, Valparaiso est une sorte d’auberge… espagnole où viennent s’abreuver, d’un titre ou deux, des chanteurs de passage, des artistes choisis pour leurs qualités intrinsèques et la richesse de leur univers. On avait croisé chez The Fitzcarraldo Sessions des gens comme Stuart Staples des Tindersticks ou Craig Walker d’Archive. Le nouveau groupe n’est pas en reste autour de cet album enregistré il y a près de trois ans déjà. La carrière de Valparaiso pourrait s’apparenter à un long et fastidieux name-dropping si les compositions du groupe ne s’imposaient d’elles-mêmes par leur qualité et la cohérence de l’univers qu’elles ont su créer. Valparaiso évoque une musique du voyage et de la nostalgie, de la circulation de l’intelligence et des sentiments, une musique à la fois ouverte sur le monde et attentive aux tourments de l’âme.

L’album, magistralement lancé par ce premier clip et premier morceau chanté par Dominique A, Marées Hautes, a été enregistré à Bristol par John Parish. On y trouve un casting assez incroyable qui va de Howe Gelb à Shannon Wright en passant par Marc Huyghens et Josh Haden. Du grand, du stylé donc et du modeste prestigieux. Chaque chanteur dispose de toute liberté pour écrire ses textes et habiter les compositions sonores qui lui sont fournies. L’ensemble, pour ce genre d’exercices, est une belle réussite sur laquelle on reviendra sûrement. Dominique A fait le trait d’union magnifique entre les époques et les projets. Valparaiso offre un voyage paisible, gracieux, pas si sombre que par le passé, et surtout en excellente compagnie, dont on serait bête de se priver, ainsi proposé, à l’été finissant.

Tracklist
Disque : 1
01. Rising Tides (A Seite)
02. Fireplace
03. Bury My Body
04. Blown By The Wind
05. Wild Birds
06. Constellations (B Seite)
07. Valpariso
08. The Allure Of Della Rae
09. The River

Disque : 2
01. Broken Homeland (C Seite)
02. Le Septieme Jour
03. Dear Darkness
04. Marees Hautes
05. Flowers Falling (D Seite)
06. Modern Painting
07. Low Tides

Liens
Le site du groupe
Le groupe sur Facebook
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Les Berlinoises de Jealous ou l’avenir des femmes à guitares

On n’avait pas connu une telle poussée d’enthousiasme (et d’hormones) depuis la...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *