Vidéo : 10000, une déflagration de 1=0

10000 1=0Il serait tant de porter au pinacle 1=0. Tout comme son label : Quixote RPM. La compilation physique à venir des 4 EPs devrait permettre de donner plus de visibilité au groupe.

1=0 vient de mettre en ligne une vidéo de 10000, nécessaire décharge électrique extraite de Qui ?, dernier EP paru en octobre 2014.

Propos et son à l’unisson pour nous secouer les puces et pour nous tordre le plexus.

Le clip – scénarisé par Ali Veejay et Ramzi Abdul-Khalek – a été réalisé par Ramzi Abdul-Khalek. Le texte est à découvrir ci-dessous.

Paroles
j’ai un pote tellement en chien qui ramasse tout c’qui passe
catho, sdf, tapin hors service, mythomane déboutée, skinhead,
cousine enceinte, chantage au suicide, musicienne de classique
y fout l’feu aux déchets avec sa classe cramée
y transforme le tour du pâté d’maison en Thaïlande
il sait pas cacher, il sait pas expliquer
dès qu’on le pousse dans ses retranchements
y a pas d’mal et y a pas d’bien et y a pas d’début et y a pas d’fin
même de dire : « celle-là elle flippait tellement pour sa sécurité qu’à la
sortie d’l’adulescence, elle s’est maquée avec un nazi » c’est parfait.
c’est l’écologie
merci
pour les chanteuses à guitare d’avoir pleuré pour un fion
louée soit l’absence de solution :
tu veux parler d’quoi avec une pancarte ?
les enfant perdus, des couples réglés, la fidélité
ou son contraire religieux dans l’essaimage
comme alliance le zéro
des morts en boucle dans des serrures
gênées
en aidant un perdu on s’perd
et la distance c’est fait pour protéger ceux qui disent ça
tu fais des tours de bassin mais il est loin le village paix
que tu cherches l’arrivée ou le voyage
sorti du pieu c’est pas une flèche
et les frottements c’est lourd à gérer
pour les organismes pas forts
un pote vacuité intense
la pierre salle et le ciel
les sans fin du silence
tu peux pas étouffer l’souffrir
et pour ce qui est de maintenir le bien être ad vitam sans plus
la matière c’est quoi ?
avant d’parler d’action, demande toi c’que t’étais avant l’foetus
s’faire dégager quand t’accostais ça t’a traumatisé
t’as pris retraite et aujourd’hui ça a disparu
faut voir un mec prier, s’endormir sur une bouteille
indifférent à l’aûmone ou au crachat
c’est un métier d’mettre ses moignons en vitrine
passe à autre chose, j’suis pas venu t’écouter bosser
t’était un chat mité ouvert sur une bouteille
t’en est revenu dix mille fois
fête de prisonniers ou ceux que tu as de plus cher
brandissent les chaines
tu te laisses faire et tu tombes quand il te faut danser
laisse les décider
après eux personne ne viendra
ce qui a été croqué pour plaire se rendra

Ali Veejay

Mots-clés de cet article
,
Ecrits aussi par David B

[Vidéo] – La lumineuse musique de chambre d’Orouni

Alors que l’automne is coming à grands pas, Orouni montre à nouveau...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *