Ode au single avec Warpaint et bdrmm

Warpaint - Common BlueOn connait bien, et elle nous fatigue parfois, la tendance actuelle à saucissonner un album en une multitude de singles précédant sa sortie, parfois plusieurs mois à l’avance, dévoyant de fait le plaisir intime et incommensurable d’une découverte exhaustive de A & Z le jour venu que l’on aime attendre avec fébrilité et même conditionnement, préparant avec soin le cadre d’une première écoute si importante pour la relation que l’on construit avec l’œuvre ; et oui, on peut encore voir la musique comme autre chose qu’un simple consommable d’ambiancement. O tempora, o mores comme disait l’autre. Rendons donc hommage à Warpaint et bdrmm qui, simultanément, livrent deux singles un peu à l’ancienne, deux inédits déconnectés de toute velléité promotionnelle même si, bien évidemment, ça ne fera pas de mal non plus de relancer les ventes du dernier album en date.

Du côté des californiennes de Warpaint, Common Blue prend assez vite les airs du tube qui manquait un peu au plutôt bon quoiqu’un rien monotone Radiate Like This sorti il y a deux ans déjà. Alors bien sûr, elles n’ont pas réservée leur composition la plus audacieuse pour ce single qui, comme les avions qu’elles empruntent, vole un peu en pilotage automatique, selon un plan de vol bien connu mais le service à bord est toujours impeccable. Basse au groove énorme, voix chorales mutines et charmeuses sans oublier le petit refrain taquin qui va bien ; peu importe de quelle chute de studio il provient, Common Blue est un de ces morceaux qui entre en tête sans trop de difficulté et duquel, pendant quelques temps du moins, il sera difficile de se défaire. Les quatre musiciennes en profitent pour se monter une petite vidéo souvenir de leur longue dernière tournée qui les a envoyées à l’autre bout du globe, vidéo qui s’achève sur leurs remerciements aux fans pour 20 années, déjà, d’une jolie carrière pas loin de tutoyer les sommets. Common Blue et sa face B Underneath sortiront sur un joli 45 tours bleu le 22 mars sur le label historique du groupe, Rough Trade.

Bdrmm - Standard TuningIl faudra attendre un peu plus, jusqu’au 19 avril, pour se procurer l’autre bel objet du jour, un 25cm monoface (avec une gravure en face B) qui sortira sur le label de Mogwai (qui s’y connait en single canon), Rock Action qui accueille les anglais de bdrmm depuis leur second album, I Don’t Know, sorti l’an passé. Standard Tuning est d’ailleurs un inédit de ces sessions d’enregistrement de l’album qui clôt aujourd’hui cette aventure avec une dernière tournée avant que le groupe ne s’attaque à la suite. Plus qu’une anodine chute de studio, l’inédit est une plongée spiralaire dans un univers qui affirme chaque fois un peu plus sa personnalité. S’il faut parfois se méfier des cross-over, force est de constater que ce mélange d’électro et de noisy rêveuse, tel un Boards Of Canada qui chercherait à s’ambiancer chez Epic 45 est plus que convainquant, terriblement addictif avec son beat un peu moderne d’inspiration caribéenne, ses multiples couches de synthés qui forment un lit douillet sur lequel quelques arpèges de guitare d’une simplicité confondante suffisent à faire décoller le morceau vers les sommets de l’épique frisson.

Un 45 tours, un 25 cm : deux beaux objets comme on les aime. Leur prix prohibitif un peu moins, dommage. O tempora, o mores.

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
More from Olivier
Flyying Colours / Fantasy Country
[Club AC30 / Poison City Records]
Le problème des modes, ce sont surtout prescripteurs et suiveurs qui le...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *