Black Marble fait rayonner les sourires dans la banlieue parisienne

Black Marble par Ashley LeahyMais par quel truchement Chris Stewart en est-il arrivé à convenir que sa musique pouvait s’accompagner d’un clip tourné dans une banlieue parisienne ? Toujours est-il que pour son nouveau single, Black Marble a fait – de nouveau – appel au français Théo Six qui a tourné la vidéo qui accompagne Somewhere au pied des immeubles. Cette mise en scène en décalage avec le style musical du Californien est un ravissement rafraichissant, les artistes synthwave / coldwave ayant tendance à se complaire dans une esthétique en noir et blanc avec corbeaux et vampires, tatouages morbides et nymphes diaphanes.

Pour ce qui de Fast Idol, son quatrième album attendu pour le 22 Octobre sur Sacred Bones, l’artiste annonce être revenu à un processus créatif proche de ses débuts… qui n’avaient de toute façon guère évolué au fil du temps. Boite à rythme rachitique qui matraque, nappes de synthétiseurs vintage, motifs mélodiques aigrelets et chant trainant : les pieds esquissent un pas de danse, mais il se dégage de cette formule une nostalgie poisseuse. Jusqu’ici, rien de nouveau, tout va bien.

Crédit photo : Ashley Leahy

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
, ,
Ecrit par
Plus d'articles de Denis
Boxed In / Melt
[Nettwerk Records]
Il connait toutes les ficelles du métier, il maîtrise toutes les techniques,...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *