Brûlure / Premier Degré
[Autoproduction]

8.5 Note de l'auteur
8 Note d'hippo
8.3

 Brûlure - Premier degré Brûlure c’est un peu comme si une desperate housewife rencontrait laudanum. Cela pourrait être une blague (et ça en est peut-être / certainement une), mais c’est tellement bien foutu qu’on a envie de prendre le projet au Premier degré.

Facebook, cet écosystème parfois insupportable à vivre, permet tout de même une palanquée de chouettes rencontres. C’est sur territoire de nulle part que Rita Zaraï, bibliothécaire sans livre à cataloguer (pour cause d’expatriation), cultive son autodérision avec une énergie (du désespoir) telle qu’elle pourrait donner des envie de Macarena à Bernard Sumner. C’est dans ce microcosme des égotismes qu’ont conflué son goût pour les haïkus et le savoir-faire inaltérable de Matthieu Malon, musicien qu’on ne présente plus et qui donna ici quelques lettres à la noblesse de la critique rock.

Ces deux-là ont dû bien se marrer sous cap au moment de commettre leur forfait. Même si on imagine qu’il fallut sans doute, pour le chanteur Orléanais (et cachotier pour le coup), lever quelques doutes et convaincre son amie que sa voix et ses mots pouvaient être audibles par le monde entier.

Les deux compères ne pensaient certainement pas qu’on s’enflammerait sous la Brûlure.

Il faut dire que la mise en son de ces 7 premiers haïkus est très réussie. Premier degré pourrait s’apparenter à une version pitchée du premier album de Jarvis Platini (Sale Hope – 2015). Mais en plus aimable et accessible. En plus sonnant et moins trébuchant aussi. Premier degré est à coincer entre les excavations d’Arnaud Michniak et les premiers albums de Jean Bart.

Il paraît que la suite devrait arriver très vite. On l’espère tout aussi sincère et passionnante. En l’attendant, cher lecteur, « sois fier, arbore au vent ton auguste séant, ne crains pas l’ostentation » et écoute ce disque valeureux.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
,
Ecrit par
More from Beecher
Indochine fêtera ses 40 ans dans les bacs et dans les stades
Indochine, le groupe français le plus populaire et fédérateur du pays vient...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *