Dark Time Sunshine / Lore
[Fake Four Inc.]

8.8 La note de l'auteur
8.8

Dark Time Sunshine - LoreQuand les heures sont sombres, rien ne vaut que de remettre les pendules à Lore avec les Dark Time Sunshine. Neuf années se sont écoulées depuis la dernière fournée du duo à mi-chemin entre Chicago et Seattle. Zavala & Onry Ozzborn ont laissé tourner encore et encore les aiguilles du temps pour délivrer à nos oreilles un successeur à ANX qui finalement les atteint enfin.

Revenons un peu en arrière. En l’espace de trois années, entre 2009 et 2012, les Dark Time Sunshine auront catapulté quatre longs formats complémentaires et globalement marquants. La recette de Believeyoume, Cornucopia, Vessel et ANX relevait d’un savant mélange entre flow ésotérique, classicisme rapologique, nappe synthétique et kick / snare énergique. En 2009, il faut bien le dire, Zavala qui s’associait à Onry Ozzborn n’était pas un évènement en soi étant donné que le beatmaker était un parfait inconnu. Contrairement à un Onry Ozzborn, membre du collectif de Californie du nord : Oldominion, qui fut un temps avec son compère JFK (composant le groupe Grayskul) faisait parti de l’équipée du gros label indé Rhymesayers. L’alchimie fonctionna à merveille et donna naissance à quatre salves de qualité.

Depuis les années se sont succédées sans amoindrir la puissance des essais passés. Lore pourrait donc apparaître comme une des bonnes nouvelles de ce  début d’année 2021.

Qu’en est-il alors ?

Le secret ne sera pas gardé bien longtemps ce nouvel opus reprend globalement la même bonne formule. Les sonorités electronica de Zavala sont percutées par les réflexions charismatiques d’un Onry Ozzborn toujours aussi habité. Empreint de la même noirceur funky, Lore sonne en outre moins pop que ses prédécesseurs. L’absence de voix féminine y est probablement pour quelque chose. La liste d’invités en atteste. Homeboy Sandman, Ceschi, Hail Mary Mallon (Aesop Rock & Rob Sonic) et R.A.P. Ferreira ramènent une couche supplémentaire d’écorce rapologique. Il ne s’agit cependant pas de testostérone à l’état brut mais d’une dose distillée homéopathiquement pour donner force et variation. En parlant variété, l’agrégation des onze titres de Lore semblent de ce fait moins riches et diversifiées que Vessel ou ANX sans remettre en cause fondamentalement de belles qualités intrinsèques.

Pour toutes ces raisons (passées et présentes), ce cinquième opus des Dark Time Sunshine ne vient pas affaiblir leurs discographies communes bien au contraire. Lore est à considérer comme la suite logique de la musique du duo. Une des références de l’année 2021 qu’il ne faudra pas avoir manquée quand tintera l’heure encore bien lointaine des bilans.


Tracklist
01. Lore
02. Ritalin
03. 7 Knots
04. The Rite Kids
05. Star Scream
06. Poor Pavel
07. Hell Nah
08. Look At Her Go
09. Familiars
10. Ayemen
11. Better Off
Liens
Le groupe sur Instagram
Le site du label Fake Four Inc.
Fake Four Inc.sur Facebook
close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
Ecrits aussi par Alex Carter

[Clip] – Favelas de Degiheugi

La chaleur n’explose pas encore suffisamment le thermomètre à votre goût. Pas...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *