Garbage : Shirley mention ?

Garbage

On se souvient d’un papier d’Emmanuel Tellier, in Les Inrockuptibles, à propos de Version 2.0 (deuxième album de Garbage), dans lequel le journaliste présentait ainsi le groupe mené par Shirley Manson : « Garbage n’a pas de génie. » C’était vachard mais justifié. Pour cause : Garbage n’a certes pas de génie, la formation possède en revanche beaucoup d’efficacité. Voilà pourquoi aucun disque du quatuor ne peut prétendre à la perfection. Chez Garbage, un écart sirupeux, un rouleau compresseur mastodonte ou bien une foireuse tentative électro empêchent, à chaque fois, autre chose que la mention « bien mais… ».

Garbage n’est pas (vraiment pas) un groupe à albums. Or, cette tare, chez eux, se transforme en atout. L’affection que l’on porte à Garbage s’explique donc tel quel : une multitude de singles surpuissants, dopés par la belle (à vie) Shirley, studieux au point de violemment rechercher le mur du son définitif. Car de Vow (chef-d’œuvre de la bande) jusqu’à Run Baby Run, en passant par I Think I’m Paranoid ou Stupid Girl, Garbage n’a sorti que des albums décevants avec d’excellents morceaux dedans. Un petit grand groupe, en somme.

À l’écoute d’Empty (nouveau single emphatique qui annonce un sixième LP – Strange Little Birds, le 10 juin), le (presque) fan se croit revenir en 1995, au moment où Garbage enquillait les tubes indie-rock / pop-grunge. Empty respire le Vow à plein poumons, le geste plus lent, le savoir-faire au détriment de l’instinct. Une bête domptée qui rugit par réflexe, pour le principe. Pas une si mauvaise nouvelle : Garbage qui fait du vieux Garbage, cela peut donner lieu à deux ou trois bons morceaux qui justifieront ce retour aux affaires (et l’achat d’un disque que l’on rangera après trois écoutes pour lui préférer les vidéos sur YouTube).

Bonus : Garbage – Empty – Behind the scenes

Mots-clés de cet article
,
Ecrits aussi par Jean Thooris

[Chanson culte # 49] – Cruel Summer de Bananarama (1983) : trois pet shop girls

A chaque été ou presque, c’est le grand tube qui revient hanter...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *