MKVULTURE ou (le génie de) l’Amérique en pelote

MKVULTURE - Terminal FreakoutDu côté de Richmond, Michigan, ça déborde, ça sature. L’Amérique est en pelote et le groupe MKVULTURE qui vient, il y a quelques mois, de signer un premier EP impeccable en raconte le trouble, les angoisses et les misères à la perfection. Terminal Freakout est leur premier EP. Il est composé de quatre chansons jouées à la vitesse de l’éclair et emballées en même pas dix minutes. C’est punk et grave comme du Warsaw/Joy Division d’aujourd’hui.

La musique du groupe est un mélange de grunge et de garage rock mais avec des harmonies vocales sur le génial Sleep Paralysis, et des mélodies qui ont un pouvoir et une séduction bien supérieurs au simple fait de jouer vite et fort. On a absolument aucune idée de qui se cache derrière ce groupe dont certains morceaux ne récoltent pas plus de dix ou douze écoutes après trois mois de mise en ligne, mais il ne faut pas s’en laisser compte : on est là au coeur d’une nouvelle vague grugne et rock qui grandit et se gorge de force et de ressentiment dans les territoires et qui pourrait bien parvenir jusqu’à nos oreilles. MKVULTURE propose évidemment sa musique en ligne et en digital uniquement pour deux francs six sous. Voir ci-dessous…

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, , , ,
More from Benjamin Berton
Autechre / SIGN
[Warp Records]
Les musiques électroniques sont aujourd’hui aussi inaudibles que le rock à guitares....
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *