Gonjasufi signe le titre parano de l’été : Maniac Depressant

GonjasufiSumach Ecks aka Gonjasufi est de retour le 19 août avec un nouvel album, chez Warp, intitulé Callus. Callus (pour callosité, aspérité), explique le rappeur dans sa présentation, parce que  Trayvon Martin. Sandra Bland. Sean Bell. Kimani Gray. Mike Brown. Tamir Rice. Alton Sterling. Kenneth Chamberlain. Kathryn Johnston. Travares McGill. Freddie Gray. Aiyana Stanley Jones. Amaduo Diallo. Rekia Boyd. Oscar Grant. Eric Garner. Soit la liste quasi exhaustive de toutes les victimes, homme, femme, enfant de violences policières, ou de violences racistes, répertoriées un peu partout aux États-Unis et ailleurs. Après quatre ans d’écriture et de réécriture, ce nouvel album sera donc incisif, engagé et à l’image du bonhomme partagé entre des aspirations spirituelles (selon son nom, soufi + ganja) et l’envie d’en découdre.

En éclaireur, le morceau Maniac Depressant fait d’ores et déjà partie des titres les plus forts et impressionnants qu’on a entendus depuis quelques mois. Un titre qui ressemble à l’une de ces chansons flippantes que Dälek ne sait plus composer repose sur un refrain tendu et menaçant, et sur une rythmique electro punk drum n bass ravageuse. « Once in a while i think i’ll crack« , répète le dingo en leitmotiv, tandis qu’on plonge tout au long des 1 minute et 55 secondes plus profond dans la folie. On n’avait pas connu une telle frayeur depuis les morceaux hypnotiques de Scalper, l’an dernier. Si tout l’album est à l’avenant, cette livraison de Gonjasufi s’annonce comme la meilleure nouvelle depuis l’annonce de la dépénalisation des drogues douces en Ile-de-France. Le nouvel album de Gonjasufi a été composé entre Las Vegas où il traîne et la Californie, où il vit. Gonjasufi a notamment reçu la visite de Pearl Thompson, le guitariste légendaire de The Cure. Pearl ? Cela nous avait échappé, mais en quittant Cure, Porl est devenu Pearl. L’ancien guitariste qui joue toujours un peu de gratte est reconverti dans les arts multimédia, les colliers de perles (et les bijoux- d’où son nouveau nom?), les chaussures et la peinture.  Il apparaît, semble-t-il, sur plusieurs titres du nouvel album, tandis que des rumeurs courent sur sa transition transgenre. Pourquoi pas après tout ? Ce n’est pas Gonjasufi qui lui jettera la première pelle.

Mots-clés de cet article
, , , , , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Chris Conde : le dernier gay avant la fin du monde

Auteur d’un premier album de hip-hop très remarqué, le texan Chris Conde...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *