The Innocence Mission / See You Tomorrow
[Thérèse Records / Bella Union]

9.2 Note de l'auteur
9.2

The Innocence Mission / See You TomorrowL’Histoire est injuste. Les modes et tendances versatiles. Le public infidèle. Le parcours de The Innocence Mission est en l’éclatante démonstration, l’énième victime.

Le groupe américain œuvre dans l’ombre depuis 1985, remet sans cesse le cœur à l’ouvrage mais semble désespérément promis à la confidentialité, malgré quelques coups d’éclat aux États-Unis (des débuts salués dans les charts, des chansons utilisées pour des films, …). Le couple formé par Karen et Don Peris, toujours accompagné par leur ami Mike Bitts, en a pris son parti. Leur (à peu près) treizième album parait sur leur propre structure, Thérèse Records, et même s’il est distribué sous licence Bella Union en Europe, risque de ne susciter que la dévotion d’une poignée de fidèles érudits ès pop et recueillir l’indifférence des autres. Et pourtant.

Pourtant, dès les premières notes de The Brothers Williams Said, dès que le chant fragile de Karen retentit, on sait qu’on tient là – enfin – la suite du Reading, Writing And Arithmetic de The Sundays (Rough Trade – 1990). Troublante ressemblance vocale, vertige des souvenirs qui affluent alors qu’enflent cordes et piano comme un orchestre pour symphonie de poche. Nul doute que le groupe folk-rock basique s’est mu en pourvoyeur en hymnes pop classieux. La machine à remonter s’ébranle, les images remontent à la surface, des sentiments enfouis se font de nouveau sentir. L’économie des mots souligne la justesse des mélodies. Le chant mutin, à la fois si enfantin et tellement séduisant, se niche au creux des arrangements – exclusivement (électro)acoustiques. See You Tomorrow impose de se poser, de se reposer. Car pour comprendre la puissance, la portée, l’étendue de ce disque, il ne suffit pas d’entendre, il faut écouter. Ce que nous raconte The Innocence Mission, ces saynètes, c’est notre histoire, celle de chacun. Le propos est toujours bienveillant, sans verser dans le propos moralisateur ou évangélisateur (même si Sufjan Stevens est un proche du groupe et qu’ils savent faire preuve d’une charité toute chrétienne). Ils se gardent bien de verser dans l’auto complaisance et le narcissisme, quand bien même on peut entendre entre chaque note, entre chaque phrase, les doutes et les déceptions de la vie. Il y a aussi ici de vrais moments d’euphorie mesurée, de ceux qui rendent fort et confiants en l’avenir, comme I Would Be There qui conclue l’album sur une bouffée d’espoirs.

See You Tomorrow, c’est la promesse du lendemain, celle qui permet de traverser aujourd’hui, de ne pas renier demain. The Innocence Mission tient probablement là son plus beau prêche.

Tracklist
01. The Brothers Williams Said
02. On Your Side
03. Movie
04. We Don’t Know How To Say Why
05. St. Francis And The Future
06. At Lake Maureen
07. John As Well
08. This Boat
09. Mary-Margaret In Mid-Air
10. Stars That Fall Away From Us
11. I Would Be There
Écouter The Innocence Mission - See You Tomorrow

Liens
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

The Apartments / In And Out Of The Light
[Talitres]

L’introduction de Pocketful Of Sunshine est somptueuse : le ton est grave,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *