Camp Claude provoque des suicides sexuels

Camp ClaudeNotre rédaction se déchire à chaque fois que sort une nouvelle information sur Camp Claude. Tout le monde est follement amoureux de Diane Sagnier depuis qu’on suit ses aventures avec les deux larrons (pas foireux) de Tristesse Contemporaine et plusieurs d’entre nous ont prévu préalablement de quitter le foyer conjugal pour écouter en paix le premier album du groupe qui sortira le 8 avril 2016 (c’est officiel). On ne parlera pas des pratiques perverses de certains qui vous feraient déserter ce site à jamais si elles étaient révélées.

Single après single, le trio magique, mi-chaud, mi-figue, fait monter la température entre sensualité alanguie et (comme ici) montée de sève à guitares. Il n’en faut pas plus pour que l’intégralité de nos critiques perdent toute objectivité. C’est ce qui caractérise le mieux le critique mâle devant la musique et l’iconographie du Camp Claude : sa capacité à s’aplatir et à ouvrir la bouche de joie béate. Il y en a même qui trouvent cool la coupe de cheveux de Leo Hellden. Avec son clip léché et caniculaire tourné dans un désert espagnol, Golden Prize est probablement le morceau le plus « punchy » et noisy de Camp Claude depuis son apparition. Diane Sagnier en a assuré la réalisation elle-même. Les guitares sont de sortie et les sonorités shoegaze nous donnent à espérer de bons moments. Le groupe garde sa spécificité electro-pop mais monte clairement en gamme avec un titre qui n’aurait pas fait tache sur l’univers un peu plus noir et violent de Tristesse Contemporaine. Avec Trap et Hurricane, on peut placer ce morceau en tête des meilleures réalisations du groupe où semblent désormais s’interpénétrer complètement les talents de metteurs en son de Leo Hellden et Mau et ceux de leur chanteuse (et compositrice en chef). On voudrait être petite souris pour voir comment cela se met en place et aussi petit truand pour écouter le disque avant son tour. On voit mal comment on pourrait échapper à une déferlante de suicides sexuels enamourés d’ici deux mois, si la Police ne fait rien pour arrêter Camp Claude.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Maud Geffray, la harpe et Philip Glass

On attendra d’avoir accès à l’ensemble du projet pour porter un jugement...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *