Un très beau clip pour découvrir Bank Myna

Bank MynaSouvent, c’est la musique qui permet d’emmener un film dans une dimension que seules les images ne permettraient d’atteindre. Rarement en revanche, une vidéo parvient à sublimer la musique – au mieux, elle appuie, souligne, accompagne.

A cet égard, même pour un non-cinéphile avéré, le court métrage réalisé par Antoine Toulliou et produit avec l’aide des Films du Chat d’Oz, est un véritable bouleversement, puisqu’il sublime Lighthouse, morceau issu du premier EP de Bank Myna. La conjugaison de l’histoire qui peut émouvoir jusqu’au tréfonds de l’âme, par sa puissance émotionnelle, la retenue de la mise en scène, et la beauté de la mélodie tout en crescendo, touche profondément.

La chanson du quatuor parisien issu du collectif Nøthing (Marble Arch, Venera 4, etc) évoque un jeune M83, dénué de toute emphase ou encore le versant le plus onirique de Supercilious, avec un chant diaphane et pourtant puissant comme chez Natasha Penot (Grisbi, The Apartments). Le mélange entre post-rock délicat et bedroom pop sensible et déniaisée se confond avec cette relation père-fils. Les huit minutes de Lighthouse défilent ainsi en équilibre et, quand s’évanouit la dernière note sur le générique de fin, on s’éclipse à pas feutrés pour déposer un baiser sur le front d’un enfant endormi.

Tracklist
01. Ghosts & Arrows
02. Lighthouse
03. A Sea of Horses
04. Horses at Sea
05. Silence
Ecouter Bank Mina

Liens
Le site du groupe
Le groupe sur Facebook
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Close Talker traverse enfin l’Atlantique

Close Talker par Ben Giesbrecht Comme on doit à Sinnbus quelques belles...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *