Yoke Lore / Goodpain EP
[ILA Records]

7.5 Note de l'auteur
7.5

Yoke Lore - Goodpain EPIl doit y avoir quelque chose dans la composition de l’air que l’on respire à Brooklyn ou une substance dans l’eau provenant des Catskills qui alimente la ville : voilà encore un énième groupe qui réussit avec désinvolture à capter tout ce qui fait la hype du moment.

Adrian Galvin a abandonné ses précédents projets (Yellerkin et Walk The Moon) pour se réincarner en Yoke Lore. En parallèle de ses autres activités nourricières (il donne des cours de yoga) et au sein d’une troupe de danse contemporaine, c’est sous ce patronyme qu’il a déjà réalisé un premier EP, Far Shore (B3SCI Records – 2016). Et comme tout parait simple quand on habite dans la Grosse Pomme, ces premières chansons repérées par quelques médias lui ont permis de partir sur les routes, des États-Unis (notamment le festival SXSW d’Austin) jusqu’en Europe, pour faire entendre sa voix (très) haut perchée, dédoublée et réverbérée à l’envie, sur des chansons minimalistes dont le maigre squelette est constitué d’une rythmique accidentée. Bien peu de choses en fait : les arrangements sont complètement absents, la production est rachitique.

Mais la formule fonctionne assez bien et à aucun moment cette pauvreté instrumentale ne pénalise les cinq nouvelles chansons qui constituent son second EP, Good Pain (ILA Records). Le garçon transcende cette économie de moyen pour livrer des compositions plutôt euphorisantes, présentées comme un possible croisement entre Panda Bear et M83. La formule est pertinente effectivement puisqu’il y a des ressemblances vocales avec Noah Lennox (dissident d’Animal Collective) et que les compositions se veulent volontiers emphatiques – même si la production n’a aucune mesure avec les hymnes taillés pour les stades du Français devenu star outre-Atlantique. Reste que l’on pourrait évacuer l’affaire pour cause de surproduction dans le créneau, si ce n’était un petit supplément d’âme qui donne à World Wings en particulier une sorte d’universalité qui permet de capter l’auditeur instantanément. Alors même si le garçon doit focaliser l’attention de toutes les filles en soirée, qu’il est agaçant à force de talent, il parait immédiatement sympathique et on attendra son premier album comme une bonne discussion entre amis.

Tracklist
01. Goodpain
02. Only You
03. Level Tools
04. World Wings
05. Beige
Ecouter Yoke Lore / Goodpain EP

Lien
close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Portico Quartet fait tourner la tête

Présenter un nouvel album comme l’évocation de l’héritage du minimalisme américain et...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *