Ultimate Painting / Green Lanes
[Trouble In Mind]

Ultimate Painting - Green LanesVersion plus apaisée d’un autre projet cousin qu’on avait adoré en 2014, il faut foncer – si ce n’est déjà fait – sur le deuxième album d’Ultimate Painting, duo composé de James Hoare (Veronica Falls, The Proper Ornaments) et Jack Cooper (Mazes).
Ok ok, rien de nouveau mais on s’en tape, car on a pas entendu depuis longtemps un aussi savant mix de guitares entremêlées, comme si elles ne faisaient qu’une, qu’un seul instrument, un seul discours proche du Velvet Underground ou des Jesus & Mary chain (Two From The Vault). On pense aussi aux débuts de The House Of Love pour le travail des harmonies vocales et à l’ombre planante de Lou Reed sur Woken By Noises.
Chaque chanson est envisagée comme un ouvrage pop vintage, à l’ancienne.
Aucun artifice sur l’ensemble des douze chansons enregistrées à la maison, dans le salon avec un vieux magnéto à bande qui souffle.
Aucun effet à la mode sur les guitares boisées, sur les voix, tout est fait ici pour retrouver le sons de la fin des 60’s avec un vrai souci de l’économie des moyens et de l’authenticité.
Green Lanes est  le royaume des guitares claires, juste dérangées de ci de là par quelques claviers analogiques, aussi secs que le reste de la production du disque. Idem au niveau de la construction des chansons en couplets/refrains ultra classiques et évidents dès la première écoute.
Mention spéciale à Break The Chain qui aurait pu être écrit par Norman Blake et son Teenage Fanclub (avec un gros clin d’œil au Beatles sur la descente de piano du pont).
On n’a pas fini d’entendre parler de ces deux là !

Tracklist
01. Kodiak
02. Sweet Chris
03. (I’ve Got The) Sanctioned Blues
04. The Ocean
05. Two From The Vault
06. The Ocean (reprise)
07. Break the Chain
08. I Was Lost
09. Tee Zee Em
10. Paying The Price
11. Woken By Noises
12. Out In The Cold
Ecouter Ultimate Painting - Green Lanes

Lien
Ecrits aussi par matthieu malon

Suuns – Hold / Still
[Secretly Canadian / Differ-Ant]

Pas d’autres solutions que le track by track pour parler d’un disque...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *