Von Pariahs / Genuine Feelings
[Yotanka]

Von Pariahs Genuine FeelingsAu croisement du post-punk et du rock qui défouraille, Hidden Tensions, premier album de Von Pariahs, portait judicieusement son titre : la violence se devinait, canalisée, finalement domptée. C’était donc sur scène que les Nantais se laissaient aller (voire submerger) par la déferlante électrique et l’excès sonore. Du reste, les chansons s’y prêtaient volontiers, donnant même à ces prestations un aspect limite contradictoire : d’un côté, un songwriting affirmé ; de l’autre, la tentation du bruit. Schizophrénie ? Non : les membres de Von Pariahs ne faisaient que pousser plus en avant, via l’évidente excitation du live, l’adrénaline contenue dans un disque façon best of (telle une compile de tous les morceaux accumulés lors des précédentes années).

Genuine Feelings semble directement surgir de ces nombreux concerts où guitares et chant trouvaient bénédiction pour revendiquer l’émeute et ainsi briser les derniers écrins liés à l’adolescence. Comme si le groupe, bordé par l’assurance, cherchait effectivement à retranscrire sur album les kilowatts déversés sur scène. Avec Genuine, la colère se libère et fait mal, très mal.

Le deuxième Von Pariahs s’offrit d’abord avec un titre massue quoi que boosté par une mélodie forte : Take Control, single officiel, rappelait le Pixies de Trompe le monde ; cette période où Francis Black, sans pour autant négliger le facteur pop, se rapprochait de l’axe metal. Les autres titres constituant Genuine Feelings (à l’exception du posé Oceanwide) traquent également le mur du son : Sam, charismatique british chanteur, s’égosille, se déchire les cordes vocales ; les guitares refusent l’armistice, totalement jusqu’au-boutistes ; la production est un modèle de bestialité cataclysmique… Genuine Feelings, album sprint, une déglingue en plein marathon, un match de boxe sans le moindre perdant.

Pourtant, il s’agit là d’une violence apaisante, pas du tout rentre-dedans. Car si l’impression initiale est celle d’assister au crash d’un avion (et non pas d’un vélo – Bike Crash) au centre de notre appartement, les écoutes suivantes révèlent un équilibre mélodique assez inclassable : Baggy ? Funk ? Britpop ? Iggy Punk ? Il faut dire que Genuine, disque bien plus homogène que Hidden Tensions, réussit à condenser toutes les passions musicales du groupe pour donner naissance à du méchant au cœur tendre, à un uppercut caresse à l’œil, à de l’acier sous protection plastique souple. Cette violence ne cherche qu’à plonger l’auditeur dans la béatitude du drogué (tendance ecstasy). Les Von Pariahs sont peut-être des durs à cuire, mais uniquement dans l’amour du prochain…

Tracklist
01. Genuine Feelings
02. Seize That Moment
03. Bike Crash
04. Get Loose
05. Another Case (Of Flamed Bonds)
06. Don’t Go
07. Pariah DNA
08. Hibernation Blues
09. Take Control
10. Oceanwide
11. I Want Her
12. Tough Violence
Liens
Le site de Von Pariahs
Le site de Yotanka
Mots-clés de cet article
, ,
Ecrits aussi par Jean Thooris

Claude Violante / Armani
[Panenka Music]

Au moment de son premier EP en 2012 (« l’album bleu », comme nous...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *