Al’Tarba x Senbeï : Orchestrale manœuvre dans le dark

Al'tarba Senbeï - Rogue MonstersPour fêter les “un an” de leur album commun, l’inusable Rogue Monsters, Senbeï et Al’Tarba (qu’on retrouvera très prochainement pour son album commun avec le natif de Montreuil Swift Guad) se sont payés une version orchestrale majestueuse de l’un des plus chouettes morceaux de l’album, Lonely Bones. Le premier plan, singeries et diable à cornes en moins, évoque immanquablement la pochette fameuse de l’un des albums du beatmaker toulousain, Let The Ghosts Sing, mais c’est bien quelques années plus loin qu’on se situe musicalement pour ces quatre minutes à déguster confortablement assis dans un canapé de velours rouge, cigarette au bec et brandy dans la main.

Ceux qui (il en reste) continuent de prendre le beatmaking de haut en considérant qu’il n’est qu’une manière assez primitive de faire sonner les machines seront surpris sûrement de voir la puissance qui se dégage du mélange de la rythmique digitale et de l’orchestre, du chant soprano et des bribes de sons déposées par la pièce originale. L’orchestre qui s’emploie à donner vie et épaisseur à la musique d’Al’tarba et Senbeï est un orchestre bordelais, composé de musiciens âgés de 12 à 25 ans, et qui déploie sur ce morceau une belle virtuosité. Le résultat est bluffant et donne envie d’en entendre plus, sur scène lors d’un événement exceptionnel transgenre (pourquoi pas?) ou sur disque dans une version (pourquoi pas n°2?) orchestrale de l’ensemble du disque. On a du mal à croire de toute façon que seul ce titre ait été enregistré durant cette session. On espère donc avoir d’autres nouvelles bientôt.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

[Instantanés#1] – Quand Hayden voyait les choses Bad As They Seem (1995)

Notre rapport à la musique est fait de fils qui nous relient...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *