Andy Shauf œcuménique sur le curieux Wasted On You

Andy Shauf - NormÉtrange retour aux affaires pour le prince de la pop Andy Shauf qui revient déjà en février 2023 (son dernier album est sorti en septembre) avec un nouveau long format en 9 titres, intitulé Norm. Enregistré pendant la très prolifique période pour lui du confinement, ce nouveau disque est, comme souvent avec Shauf, aussi un mini-récit organisé autour des aventures et mésaventures du personnage principal, le Norm du titre.

Initialement composé pour être une simple collection de chansons, l’ensemble de ce nouveau disque a fait l’objet d’une réécriture quasi intégrale pour gagner en lisibilité et s’afficher au final comme un récit complet et bizarre. Andy Shauf qui traversait une période David Lynch et travaillait sous l’influence de Mulholland Drive a du reste embauché un rédacteur en chef, Nicholas Olson, pour l’épauler. Wasted on You est le premier single (il ouvre aussi l’album) tiré de ce nouveau projet.

Le résultat est accompagné d’un clip kitschissime qui accentue encore la légèreté pop du single. Réalisé par V Haddad et écrit par Shauf lui-même, celui-cip se veut une évocation de Dieu…. et a une portée comique qui n’était peut-être pas souhaitée à ce point par ses créateurs. Le morceau est gentiment cadencé, inoffensif et fonctionne comme une chanson d’amour tournée vers Dieu ou un être aimé assez peu caractérisé. Le chanteur évoque la mort, l’amour et cette idée selon laquelle l’amour pourrait être déçu ou gaspillé envers quelqu’un ou quelque chose.

Pour dire la chose, il y a assez peu à retenir de cette pop presque minimaliste et acidulée, un peu maniérée mais qui reste très agréable à l’oreille et non dénuée d’élégance. On espère que les autres morceaux amèneront un peu de densité au propos et de vivacité dans l’engagement. On n’est pas inquiets mais quelque peu circonspects.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, , ,
More from Benjamin Berton
Conte de Grin : Al’Tarba conclut en beauté avec Dead Fairies
« À chaque fois que l’on dit qu’on ne croit pas aux fées,...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.