Les années grunge de SheWolf

SheWolfAlice, MC, Diane et Claudia, le quatuor féminin planqué derrière l’appellatif SheWolf, perpétuent l’héritage grunge. À l’écoute de ce premier single (Red Moon Slave – autoproduction), ce sont bien sûr les ombres de Courtney Love et Nirvana qui imposent leurs marques. Cependant, outre la mécanique parfaitement huilée du morceau (ça défouraille comme il faut), SheWolf détient un sens imparable pour la mélodie qui fait mouche. S’y ajoute également un aspect rêche, tendu, que n’aurait guère renié la PJ Harvey de Dry (dont les parisiennes de SheWolf reprirent le titre éponyme).

Un coup de cœur dont nous attendons maintenant confirmation aussi bien sur disque (un EP est en route) que sur scène (où les filles se sont bâties une belle réputation). À suivre…

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
, , ,
Plus d'articles de Jean Thooris
Air Wave / Santa Teresa
[Monopsone/Differ-Ant]
On connaissait déjà toute la passion chamanique que porte Joseph Mars vers...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *