Black Midi descend en enfer : Welcome To Hell

 

Black Midi - Welcome To HellC’est de la hyper ou du poulet ? Signe des temps, sous la vidéo YouTube officielle qui présente le nouveau single, et le nouveau clip, des coqueluches londoniennes Black Midi, l’un des premiers commentaires se félicite que le nouveau morceau « soit sur la BO du nouveau film des Minions« . Il faut une dizaine de commentaires pour que les fans renvoient la blague à ce qu’elle est : une bêtise porteuse de sens. Car, en effet, si Black Midi a été présenté comme l’avenir du rock, il n’est pas certain que Welcome To Hell, et son clip cartoony, nous emmènent bien loin dans l’espace et le futur.

Le débat continue de faire rage sur les qualités et les défauts du jeune groupe. Les Londoniens  avaient brillé dès leur entrée en matière, Schlagenheim (pris sur le tard chez nous), et été également acclamé sur leur deuxième LP, Cavalcade, dont on avait nous-même dit le plus grand bien. Le hic, c’est qu’à une exception près, on n’a plus jamais réécouté ce qu’on tenait comme un chef d’œuvre moderniste à sa sortie au point qu’on se demande si on y avait vu clair ou pas. Difficile sur ce seul nouveau single qui annonce le troisième album du trio, Hellfire, prévu pour le 15 juillet, de savoir si on est à l’aube d’un retournement de tendance ou pas. Comme souvent, lorsqu’on avance dans la carrière d’un groupe, même jeune, les tics de composition et de mises en sons se révèlent au grand jour. Si Welcome To Hell est assez fringant et emballant, rythmé et bien mis en valeur pour enthousiasmer, on peut y déceler aussi l’application d’une recette qui vise à déguiser des mélodies plutôt convenues et des séquences finalement assez peu originales ou créatives sous un déguisement électro-savant. Cavalcade abusait déjà un peu de ces facilités free-jazz qui impressionnent facilement et qui en mettent plein la vue aux amateurs de rock classique. Sera-ce le cas pour Black Midi ? On attendra l’été pour conclure. Le nouveau single est vif, amical, enlevé et nous rappelle l’accueil circonspect qu’on réservait jadis aux expérimentations du Super Furry Animals. Etait-ce si original ou juste faussement expérimental ?

Bref, on en sait rien mais le clip est épatant et on veut encore croire en ce groupe… La vieille règle (contestée de partout mais qui marche encore dans certains cas) veut que le troisième album soit décisif pour les groupes de rock. On entre dans le money time. Il est temps de voir (Black) Midi à sa porte.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, , ,
More from Benjamin Berton
Encore Noël avec Hilldale, les Hater français
Quelle meilleure période que Noël pour sortir une chanson de… Noël. C’est...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.