Reformation des Smiths :
et si c’était vrai/faux ?

The Smiths

La nouvelle est tombée incidemment hier dans la soirée sous forme d’une petite brève sur le site Morrissey Solo :

Selon une source autorisée :

« Des personnes travaillant dans l’industrie du spectacle, non encore autorisées à en parler publiquement, ont rapporté que le géant Live Nation avait remporté le marché/les droits de la tant attendue reformation des Smiths prévue pour l’année prochaine. »

Le commentaire indique : « On sait ce que vous vous dites (stop me if you think that you’ve heard this one before) mais parce que cette fois les dates et les salles sont dites au stade de la préparation, cette information semble indiquer que la reformation du tandem Morrissey-Marr est plus proche que jamais de devenir réalité. Aucune indication n’a filtré quant à la présence sur scène des quatre membres d’origine. Morrissey vient de terminer sa tournée California Son. D’après son site internet, Johnny Marr n’a aucun engagement prévu pour le moment. Croisez les doigts et restez connectés. » – (traduction du site morrissey-solo)

Depuis leur séparation en 1986, on n’a jamais revu Morrissey et Marr ensemble sur scène, ce qui ferait de cette reformation peut-être la dernière réunion d’un grand groupe du passé à ne pas encore s’être faite. Pixies, Dinosaur Jr et tant d’autres sont passés par là. Vérité ou intox ? Il va falloir attendre les éventuels démentis pour faire la lumière sur cette affaire. Les fans spéculent sur l’intérêt des uns et des autres à annoncer la grande nouvelle. Morrissey sort d’une belle tournée américaine, entachée par quelques articles très critiques concernant ses prises de positions politiques. Son « tour de chant » a été en revanche salué unanimement et s’est déroulé avec assez peu d’annulations, ce qui n’est pas si fréquent. La setlist était solide, le groupe plutôt vaillant, malgré un disque à promouvoir faiblard, composé de standards américains. Réunir les Smiths permettrait au chanteur de se refaire (peut-être) une virginité ou au contraire de bénéficier d’une exposition exponentielle dans les médias.

Côté Marr, les motivations sont peu évidentes. Le chanteur a signé une belle autobiographie et un album intéressant qui a été le plus beau succès de sa carrière solo. On voit assez mal ce qui pourrait le pousser, à part une nostalgie des temps anciens à laquelle il n’a jamais semblé très sensible, à refaire équipe avec un Morrissey dont il semble aujourd’hui humainement et politiquement très éloigné.

La reformation se joue évidemment là depuis toujours. Andy Rourke n’aurait aucune raison de ne pas en être, tandis que Mike Joyce qui en aurait bien besoin pourrait faire les frais d’une réunion, dans la mesure où Morrissey a toujours promis d’avoir son scalp consécutivement à l’affaire des droits d’auteur du groupe. Par delà la recomposition du duo d’écriture, cette question de la présence du batteur serait un second point à surveiller. D’un point de vue juridique, les Smiths ne pourraient être les Smiths qu’en signant un accord avec le batteur, si celui-ci venait à être évincé. On le voit mal accepter quoi que ce soit. Mais Live Nation a sûrement les moyens de démêler tout cela.

A titre personnel, une reformation ferait tomber la dernière barrière amoureuse qui nous retenait au duo. Il ne resterait ainsi plus aucun groupe à la discographie et à la mémoire intouchable sur la planète indie. On pleurera le jour de la reformation, tout en essayant de se procurer un billet par tous les moyens.

Crédit photo : Wikipedia.

Mise à jour du 7 novembre 2019 :

La bonne réponse était : FAUX.

 

Mots-clés de cet article
, , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Hell is Round The Corner : la vie de Tricky n’est pas commune…

Écrite dans une phase de reconstruction qui le voyait, flanqué d’un nouveau...
Lire la suite

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *