Gueules Noires / Gueules Noires
[L’Autre Distribution]

7.3 Note de l'auteur
7.3

Gueules NoiresIl faut s’accrocher un peu pour entrer dans ce projet Gueules Noires, album singulier et déroutant au premier abord (au deuxième et au troisième aussi) du Belge Gérald Dierick qui rend hommage aux Mineurs du plat pays dans une forme rock rétro et rockab, cajun et pop qu’on avait jamais envisagée avant.

La comparaison avec le chanteur Belge Arno vient évidemment assez vite à l’esprit pour qualifier un traitement musical que d’aucuns qualifieront d’hasardeux ou foutraque mais qui en serpentant ainsi entre les genres ne définit pas tant une absence d’ambition esthétique qu’une envie de n’en faire qu’à sa tête et de sauter du coq rock à l’âne brailleur. Gueules Noires s’envisage d’abord comme un hommage du chanteur Belge (qui vit désormais dans le Finistère) à ses ancêtres mineurs, thème qu’il tient plutôt bien et traite avec un certain souci documentaire (Tout Nous Réunit) avant de porter son attention, par association, aussi sur les dégâts du colonialisme (gueules noires et gueules noires).

Le disque qui est vraiment une curiosité démarre par un titre chanté en anglais, I Dont Believe, qui ressemble à du Bauhaus tribaliste, sombre et abscond, répétitif et zébré de piano et d’électricité. L’ambiance est plombante, ténébreuse, gothique et installe un climat anxiogène qui sera largement déjoué par la suite. Entendre qu’on se retrouve un peu démuni et déconcerté quand démarre Tout Nous Réunit rock réaliste… sur la mine que le chanteur aborde comme s’il nous proposait une imitation (pas si inaboutie) d’Alain Bashung. Les guitares sonnent comme dans les années 70 avant d’aller taquiner nos souvenirs (fantasmés) de la Nouvelle Orléans sur le curieux mais très convaincant Qu’elle Me Revienne. Cette fois le chant sonne comme du Thiéfaine et on se dit que Gueules Noires va nous balader ainsi tout du long, ce qui ne manque pas, tout en commençant à s’intéresser sérieusement au résultat.

Cendrier déploie sa bizarrerie sur plus de six minutes sans qu’on comprenne vraiment de quoi il retourne. Le Rock du delta rencontre la musique traditionnelle congolaise pour une rencontre WTF qui est beaucoup plus intéressante et séduisante qu’on ne peut espérer en rendre compte. Et ça continue ainsi sans ordre de manœuvre apparent sur une grosse dizaine de morceaux.  On pense à Noir Désir, Radiohead (…si, si, sur I Wont Let You Down qui repique un motif subliminal de Creep lui-même piqué à d’autres) mais aussi à Félix Leclerc sur la balade country blues Boregne, autant dire qu’on ne sait plus trop après une demie-heure où on va et avec qui on habite. On vous passe sur le rockab burlesque de Vrijdag qui achèvera de vous convaincre qu’on tient ici un futur disque culte…pour le meilleur et pour le pire.

Gueules Noires n’est probablement pas le projet le plus cohérent et homogène qu’on aura écouté cette année mais c’est un OVNI qui mérite d’être écouté sur ses bonnes intentions, sa liberté invraisemblable, ses audaces stylistiques (!) et la foi de ses meilleurs titres. Cheval de Fond est la meilleure chanson de Miossec depuis 20 ans, mais Dierick enchaîne par un incroyable morceau rock’n roll progressif à la Trust Diep Graaf dont le refrain « je suis un mineur. Creuse ! Ils m’ont promis une vie meilleure. Ils m’ont promis du pain. Creuse !  » nous hantera encore longtemps. On vous aura prévenu.

Si vous aimez Arno, Bashung, Germinal et le Racing Club de Lens, ce disque est fait pour vous.

Tracklist
01. I Dont Believe
02. Tout Nous Réunit
03. Qu’elle me revienne
04. Cendrier
05. What Do You Think
06. I Wont Let You Down
07. Boregne
08. Cheval de Fond
09. Diep Graaf
10. Vrijdag
Ecouter Gueules Noires

Liens
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Everything But The Girl / Fuse
[Buzzin Fly Records / Virgin Music]
Presque un quart de siècle : c’est ce qu’il aura fallu attendre...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *