Pogo Car Crash Control menacé de mort subite

Pogo Car Crash Control - Déprime Hostile On les avait découverts il y a peu au détour d’une collaboration avec les toujours (d)étonnants Stupeflip et les revoici enfin avec un premier album Déprime Hostile, sorti le 23 mars. Ils, ce sont les redoutables Pogo Car Crash Control, un nom de groupe qui irait aisément garnir notre répertoire de noms les plus cools de l’histoire du rock. Originaires de la région parisienne, les Pogo Car Crash Control se sont signalés à l’attention générale par des lives incendiaires, ravagés et ultra énergiques.

Si on n’est pas certains d’avoir tout compris au texte de ce single, Hypothèse Mort, qui ébouriffe, on est certains d’une chose c’est que le groupe cherche la confrontation sociale, et la confrontation tout court, en proposant une musique agressive, ultraspeedée et qui tient autant du métal que du noise rock. Ca va vite, ça sonne fort et ça ne perd rien en route. Le chant est agile et suffisamment audible pour qu’on puisse saisir le sens général, la rythmique est étourdissante et traduit la hargne en réserve que le quatuor décharge à toute allure.

On n’écouterait pas ça tous les jours mais par temps de luttes sociales, on verrait bien Pogo Car Crash Control ouvrir les cortèges et éclaircir les rangs des Marcheurs Unis à grand renfort de décibels qui tuent. En vrai, les types de ce groupe ont l’air plutôt souriants et propres sur eux avec leurs casquettes à l’envers et leur blondeur juvénile. Ils rejoignent à côté des Johnny Mafia et de quelques autres la liste des groupes garage punk qui comptent et qui, à force de s’activer, est en train de constituer un mini-courant qui compte dans les milieux underground. Le garage est-il l’avenir du rock français ? Olivier, Romain et les autres ont-ils vocation à faire autre chose que vociférer dans des bars et des petites salles ? On voit mal comment ce type de musique pourrait rayonner au delà d’un certain cercle mais sa présence est hautement salutaire et est la preuve qu’il y a encore de la vie dans ce pays et un petit sentiment de révolte qui demeure. L’habileté des Pogo Car Crash Control est d’habiller leur musique qui ne vaut pas mieux ni moins que celle de… Sepultura (Satan sort de ce corps) dans des clips fun et sautillants.

On ira vérifier si le groupe tient la distance sur la durée d’un LP. La couverture est en tout cas subtile et pleine d’humour,  dans la lignée des meilleures réalisations punk. Ces petits jeunes ont tout bon.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Hater sort deux nouveaux morceaux après la Siesta

Rien de tel entre une Siesta triomphale et une tournée américaine (qui...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *