Jean-Louis Murat a le blues du cygne… live

live aux PIAS NITES Murat The Delano OrchestraOn peut penser ce qu’on veut du bonhomme (du bien en général) : un bon jour de Jean-Louis Murat sur scène donne souvent lieu à des soirées exceptionnelles et que peu d’auteurs compositeurs français peuvent proposer : mélange de musique, de harangues poétiques ou provocatrices et d’émotions servies et dressées sur le pouce. Enregistré en septembre 2014 lors des PIAS Nites, ce EP (CD et vinyle noir) 5 titres qui sort sans crier gare le 25 septembre 2015 est à la fois une bonne surprise et une excellente occasion de retrouver le chanteur montagnard dans l’un de ses grands soirs. Comme le gaillard aligne les beaux disques et que la sélection est bien choisie, on ne peut qu’approuver et applaudir des deux oreilles.

Cinq titres donc, c’est à la fois pas mal mais trop peu (tant qu’à faire du commerce, pourquoi ne pas y aller sur le live intégral) et on s’imagine que ce disque, sorti initialement pour le disquaire day, comblera les aficionados plutôt que ceux qui ne connaissent pas l’artiste. Toujours est-il que la sélection n’est pas mauvaise avec des versions un peu allongées pour l’occasion de beaux titres comme Le Blues du Cygne ou l’incomparable Qu’est-ce qu’au fond du cœur. Par goût, on fréquentera plus volontiers notre chouchou Long John pour l’invitation au voyage et la référence à Stevenson. Venu de Babel aussi, Mujade Ribe fait son effet, parfaitement servi par le groupe. Les musiciens sont parfaits et il n’y a guère que la voix de Murat qui semble trembler parfois. Mais quelle conviction et quelle détermination dans le geste !

Mots-clés de cet article
, , , , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

[EXCLU] – Réédition anniversaire de l’album-culte d’Anarchist Republic Of Bzzz

Il y a des groupes dont la musique défie le commentaire. C’est...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *