Kevin Morby : le clown cafardeux est de retour

Kevin Morby - Oh My GodAprès un teaser affublé d’une vidéo surréaliste qui en dit long sur la folie qui habite l’excentrique Kevin Morby, les choses se précisent quant à la tonalité de Oh My God qui sortira le 26 avril sur Dead Oceans.

Si on en se fie à l’écoute du single No Halo, ce double (!!) album devrait permettre au joufflu américain de donner libre cours à ses appétences les plus psychédéliques. Les guitares sonnant comme des cuivres de cabaret de baltringue qu’on avait déjà pu entendre ne seront pas les seules fantaisies incongrues au programme. Il faut aussi s’attendre à des claquements de main, de la flûte, des chœurs façon gospel, un piano droit avec deux touches seulement à peu près accordées, du saxophone, de la pedal steel évidemment aussi. Ah oui, ce cinquième album devrait être dans un tout autre registre musical que le capiteux City Music (2017). Ce gars est un incroyable musicien et un compositeur que rien n’arrête : ni les prises de risques stylistiques, ni les complexités harmoniques. Par contre, même si un humour potache de façade transpire de sa musique à ses déambulations en pyjama, le ton est grinçant et il se dégage un mal-être poisseux, une mélancolie vacharde au détour de refrains expédiés avec la ferveur de ceux qui ont la gorge nouée.

Le barde d’une Amérique qui veut rire de tout pour dissimuler ses doutes et ses errances sera en concert à Paris le 20 juin au Cabaret Sauvage. Le genre de concert où on va le sourire aux lèvres avec des amis et duquel on repart avec le spleen au creux du ventre en cherchant la solitude.

Mots-clés de cet article
,
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Un nouvel album sans Foals de goût ?

Après avoir fait le buzz avec l’un des albums les plus excitants...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *