L’été anglais de Too Good To Be True

The Art Of English SummerLa pop indépendante, DIY et détachée d’un bon nombre des contraintes habituelles inhérentes au marché du disque a cela de formidable qu’elle peut faire à peu près tout ce qu’elle veut. Comme sortir une compilation posthume d’un australien parfaitement inconnu, Caleb Carr, qui a enregistré et publié sous le nom d’English Summer en moins de deux ans une poignée de chansons avant de se saborder et de renaitre sous le nom d’Arts & Letters. Aucune promotion en vue, aucune perspective de concert ou de suite à donner, la sortie de Dénouement, The Art Of English Summer a tout du parfait suicide commercial. Sauf que de commerce, il n’est ici que si peu question.

Le disque compile donc une bonne partie des morceaux auto-publiés sur le Bandcamp d’English Summer entre le tout premier titre publié le 18 juin 2020 et le EP Holding Against Our Own sorti en février dernier. Si la magnifique pochette à l’artwork tout aussi soigné dans sa version physique ne manquera pas de rappeler les grandes heures de la classieuse sobriété factorienne, c’est que l’australien se serait bien vu vivre une autre période musicale coincé entre l’Ecosse et Manchester. Empruntant des chemins mille fois sillonnés mais aux points de vues toujours aussi époustouflants, sa musique revisite sans vergogne mais avec un respect infini le Postcard d’Orange Juice et le Factory de The Wake ou de la Durutti Column avec un sens mélodique particulièrement affuté et une propension à faire étinceler les guitares jusqu’à les rendre éblouissantes. Entre jangle pop parfaitement sautillante et des moments plus introspectifs et rêveurs, English Summer en dressant un état des lieux d’influences majeures assumées montre une capacité à créer sur une courte durée une poignée de chansons toutes relativement abouties, y compris dans leurs versions démo.

Dénouement : The Art Of English Summer est le chouette album de souvenirs d’une période de la vie de Caleb Carr qu’une paire de bretons ne souhaitait pas voir passée sous silence, à juste titre. Outre sa fraîcheur bienfaitrice, il est le point de départ d’un été peut-être pas si anglais que ça pour le label brestois, mais qui s’annonce chargé en terme d’annonces et de projets.

Tracklist
01. An English Summer’s Day
02. She’s Falling Down (The Art Of Gracelessly Falling Apart) (Demo)
03. A New Colour For You
04. Our Compromise
05. Settle Here With Me
06. I Know You
07. Tower Of Waves
08. I Dream (Demo)
09. Kris
10. Celebration
11. Tall Stories
12. But The Time (Isn’t Right)
13. I’ll Help You
14. Coffee & Cigarettes (Demo)
15. Holding Against Our Own
16. Last September
17. Mourning Colours (Demo)
18. Reprise
Liens
La page Bandcamp d’English Summer
La page Bandcamp d’Arts & Letters
Le site du label
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, ,
Ecrit par
More from Olivier
Bantam Lyons / Mardell
[Music From The Masses – Gezellig Records / [PIAS]]
La question du succès, sans être obsédante, revient régulièrement comme l’indicateur de...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *